AccueilEconomieFlorence Agostino-Etchetto : "Lyonbiopôle a démontré sa pertinence entre 2019 et 2022"

Florence Agostino-Etchetto : "Lyonbiopôle a démontré sa pertinence entre 2019 et 2022"

Alors que le nom des labellisés pour la phase V des pôles de compétitivité sera dévoilé dans les prochains jours, Lyonbiopôle, spécialisé dans la santé, sort renforcé de la crise Covid. Aussi bien dans sa légitimité que dans ses ambitions.
Pour Florence Agostino-Etchetto, directrice générale de Lyonbiopôle, la crise sanitaire a mis en perspective le rôle stratégique d’un système de recherche en santé et d’un écosystème industriel actif et performant.
© Yanis Ourabah - Pour Florence Agostino-Etchetto, directrice générale de Lyonbiopôle, la crise sanitaire a mis en perspective le rôle stratégique d’un système de recherche en santé et d’un écosystème industriel actif et performant.

Economie Publié le ,

Pour l’heure, la directrice générale de Lyonbiopôle Auvergne-Rhône-Alpes n’a reçu aucune information officielle et préfère donc rester prudente quant à sa labellisation pour la phase V des pôles de compétitivité. Mais le travail engagé depuis 2005 et le bilan que le pôle lyonnais spécialisé dans la santé peut revendiquer laissent augurer une issue favorable.

"Le bilan de l’année écoulée, et plus largement celui de la phase IV, est très satisfaisant", confirme Florence Agostino-Etchetto. Lyonbiopôle, qui rassemble désormais 270 adhérents, un nombre en augmentation de près de 7 % en quatre ans, a accompagné plus de 600 projets entre 2019 et 2022. Et 134 d’entre eux ont été financés, avec un taux de financement moyen de 32,5 %, pour un montant total de 171 millions d'euros d’aides.

Cette phase IV, placée sous le signe de la consolidation, a bien entendu été marquée par la pandémie de Covid, mais elle a confirmé que l’écosystème régional est extrêmement riche. "La crise sanitaire a d’ailleurs permis de mettre en perspective certains sujets, comme le rôle stratégique d’un système de recherche en santé et d’un écosystème industriel actif et performant. La pandémie a finalement éclairé de façon très opérationnelle ce que nous faisons bien souvent à bas bruit", souligne-t-elle.

Pas d’objectif chiffré pour Lyonbiopôle

Pour l’avenir,la directrice générale de Lyonbiopôle entend adosser le travail de ses équipes sur le socle solide que constitue l’écosystème régional. "Nous avons des grands groupes, des PME, des TPE, des grands académiques… Donc une richesse exceptionnelle", affirme-t-elle. Partant de là, le leitmotiv de Lyonbiopôle pour la phase V sera d’amener un maximum de projets dans des phases d’accélération, pour consolider son édifice autour de l’innovation. "Sans fixer d’objectif chiffré pour autant", ajoute Florence Agostino-Etchetto.

Dans le même temps, elle s’appliquera à conforter le rôle d’interface que joue le pôle. Connaissant à la fois les besoins individuels des entreprises adhérentes et les besoins communs au plus grand nombre, elle s’est efforcée, avec ses équipes, d’enrichir l’offre de services qui leur est proposée et de l’adapter à des niveaux de maturité différents.

Lyon veut devenir la capitale européenne de l’immuno-infectiologie

"Nous allons encore enrichir cette offre à l’avenir, mais en tenant compte de l’existant, insiste-t-elle. Nous n’allons pas dupliquer ce qui existe déjà ailleurs. Sur l’accélération, en revanche, nous avons fait une preuve de concept sur un programme en fin de phase IV l’année dernière et nous allons prolonger ce travail dans les prochains mois."

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 18 mars 2023

Journal du18 mars 2023

Journal du 11 mars 2023

Journal du11 mars 2023

Journal du 04 mars 2023

Journal du04 mars 2023

Journal du 25 février 2023

Journal du25 février 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?