AccueilEconomieFinancesFinance : la métallurgie ouvre le reverse factoring aux PME

Finance : la métallurgie ouvre le reverse factoring aux PME

Cette solution stratégique de financement alternative, également appelée affacturage inversé, est proposée par Somudimec, la coopérative financière des unions des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) en Auvergne-Rhône-Alpes.
Christophe Depechot, chargé d’affaires chez Somudimec, entreprise de financement créée par la filière de la métallurgie.
© DR - Christophe Depechot, chargé d’affaires chez Somudimec, entreprise de financement créée par la filière de la métallurgie.

EconomieFinances Publié le ,

Jusque-là, le reverse factoring était réservé aux grandes entreprises industrielles, aux centrales d’achats de la grande distribution… Mais cet outil financier semble aujourd’hui voué à se développer et à se démocratiser à court terme. "Désormais, c’est en effet une solution stratégique de financement alternative qui est accessible aux PME", indique Christophe Depechot, chargé d’affaires chez Somudimec, la société de financement créée il y a plus de 40 ans par les industriels de la métallurgie.

Avec l’affacturage inversé, le factor se charge de financer les créances des fournisseurs que l’entreprise cliente souhaite intégrer au dispositif, via un contrat tripartite, signé par le fournisseur, par l’entreprise cliente et par le factor. Ce dernier organise un mécanisme d’approbation des factures, qui vaut engagement de paiement à la date d’échéance, voire à une date ultérieure, des factures qui ont été cédées par le fournisseur. De son côté, l’entreprise cliente poste les factures qui sont bonnes à payer afin de permettre aux fournisseurs d’être réglés au plus vite.

Jean-Bernard Lévy (EDF) présent à Lyon pour promouvoir l'industrie décarbonée

Reverse factoring : 800 dossiers de financement par an

"Un programme d’affacturage inversé s’inscrit dans une relation gagnant/gagnant, qui renforce les relations acheteur-fournisseur, analyse Somudimec. Cette solution totalement dématérialisée permet aux entreprises clientes de maintenir des délais de paiement fournisseurs, de sécuriser leurs approvisionnements, et de financer leur croissance."

Elle peut également répondre à des problématiques de besoin en fonds de roulement (BFR) important, de forte saisonnalité, de cycle long de production ou encore de stock important. Certaines conditions sont cependant nécessaires pour assurer la mise en place de ce type de contrat. L’entreprise cliente doit notamment réaliser un chiffre d’affaires minimum de 20 millions d'euros.

Formation dans l'industrie : l’UIMM rallie l’Académie Auvergne-Rhône-Alpes à sa cause

Par ailleurs, Somudimec réalisera en amont une analyse du poste fournisseur et s’assurera de leur adhésion au programme. Indépendant du monde bancaire, Somudimec est devenu un acteur régional du financement des entreprises industrielles, qui concrétise chaque année quelque 800 dossiers de financement, assure 110 millions d'euros de versements, rachète 1,2 milliard d'euros de factures et réalise 100 mises en relation de transmissions.

Aujourd’hui plus de 4 100 sociétaires industriels font confiance à Somudimec, dans 31 départements couvrant les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Languedoc-Roussillon.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 04 février 2023

Journal du04 février 2023

Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?