AccueilActualitéPolitiqueFin du diesel à Lyon dès 2026 : le maire d'Ecully dénonce la méthode

Fin du diesel à Lyon dès 2026 : le maire d'Ecully dénonce la méthode

Alors que la majorité écologiste à la Métropole de Lyon souhaite l'interdiction de tous les véhicules diesel dès 2026, Sébastien Michel, maire LR d'Ecully, dénonce la méthode et "un symbole politique contre-productif".
Fin du diesel à Lyon dès 2026 : le maire d'Ecully dénonce la méthode
© Julien Verchère - Tous les véhicules diesel pourraient être bannis du centre de Lyon dès 2026. "Une précipitation contre-productive" juge le maire d'Ecully Sébastien Michel.

ActualitéPolitique Publié le ,

On n'a sans doute pas fini de parler de la ZFE dans la Métropole de Lyon. Le projet de Zone à faibles émissions fait l'objet d'un processus de concertation prolongé jusqu'au 5 mars, avec des enjeux de taille au coeur du débat public.

Quel calendrier établir en fonction des véhicules estampillés Crit'Air 4, 3 et 2 ? Faut-il élargir le périmètre de la ZFE au-delà de Lyon, Villeurbanne et Caluire-et-Cuire? Quelles mesures compensatoires et dérogatoires déployer afin d'absorber ce bouleversement annoncé pour les mobilités ?

Autant d'interrogations et de zones d'ombres qui incitent le maire d'Ecully à monter au créneau sur le dossier, alors que le sujet doit être abordé en conseil municipal dans les prochains jours. Sébastien Michel craint en résumé "que la zone à faibles émissions se transforme en zone à forte exclusion".

Pour le maire d'Ecully, "il existe suffisamment de sujets inflammables pour éviter d'en ajouter un de plus"

S'il se dit en phase avec la majorité écologiste à la Métropole de Lyon quant à la nécesssité d'instituer une ZFE ("quand on voit le sujet de la pollution de l'air et l'impact sur le climat il n'y a même pas de débat"), l'élu LR proteste contre la méthode.

"Cette ZFE devrait rassembler les élus de la métropole, surtout pas devenir un sujet de politique politicienne. Or, il existe une volonté de s'offrir un symbole politique avant la fin du mandat. Cela va créer de l'opposition, c'est contre-productif. On a eu les gilets jaunes et de nombreuses contestations sociales, il existe suffisamment de sujets inflammables pour éviter d'en ajouter un de plus", fustige Sébastien Michel, pour lequel ce dossier constitue "une bombe économique et sociale".

© DR / Sébastien Michel, maire LR d'Ecully

C'est le calendrier avancé par les élus verts, avec une interdiction dès 2026 pour les véhicules Crit'air 2 (plus rapide que l'obligation légale), qui suscite en premier lieu la colère du maire d'Ecully.

"Autant il n'y a pas de sujet concernant la sortie à cet horizon des Crit'air 5, 4 et 3, autant je ne comprends pas la précipitation pour les véhicules Crit'air 2. A Strasbourg par exemple, c'est prévu pour 2028 et ce laps de temps ne sera pas de trop", argumente-t-il. "Il faut se donner le temps. 2028 ou 2030, c'est déjà ambitieux."

Le maire de la commune de l'Ouest lyonnais estime que la mesure reviendrait "à envoyer brutalement à la casse des centaines de milliers de véhicules récents répondant aux dernières normes anti-pollution".

A Ecully, 75 % du parc automobile concerné

© Google Streetview / A Ecully, la ZFE devrait être au coeur du débat public dans les prochains mois.

Sébastien Michel a fait les calculs : "A Écully, cette interdiction concernerait 75% du parc automobile. Croire qu'en un peu plus de trois ans on va pouvoir renouveler les trois quarts du parc automobile, c'est irréaliste."

Et de citer un exemple concret. "On a commandé trois utilitaires électriques pour les services de la Ville en décembre et on nous annonce une livraison début septembre".

"J'ai fait le test, la grande majorité des gens ne savent pas ce qu'est la ZFE et ne mesurent pas les impacts sur leur quotidien."

L'élu LR pointe en parallèle du doigt les mesures de compensation "très largement insuffisantes pour la partie État, et encore inconnues pour ce qui est de la Métropole".

Sans compter la méconnaissance du sujet de la part de nombreux habitants de la métropole. "J'ai fait le test, la grande majorité des gens ne savent pas ce qu'est la ZFE et ne mesurent pas les impacts sur leur quotidien. A Ecully, la part aisée de la population pourra passer le cap et s'équiper en véhicules électriques ou hybrides, mais comment vont faire les ménages plus modestes qui ont fait des sacrifices pour acheter un véhicule Crit'air 2 encore récent ?" , interroge Sébastien Michel.

© Tony Fonteneau

L'élu de l'Ouest lyonnais en appelle "au bon sens" de la Métropole de Lyon et exhorte son président Bruno Bernard "à écrire à tous les possesseurs de véhicules". Il estime que le mécanisme de concertation actuel ne suffira pas à diffuser largement l'information au-delà des cercles de décision.

C'est pourquoi le maire d'Ecully envisage la distribution d'un document explicatif et détaillé du projet de ZFE dans les boites aux lettres de ses administrés. Et pourquoi pas, lorsque les conditions sanitaires le permettront, une réunion publique en association avec des communes voisines.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?