AccueilMusiqueFestival d'Ambronay : Fiat lux !

Festival d'Ambronay : Fiat lux !

Festival d'Ambronay : Fiat lux !
Leonardo Garcia alarcon et Marianna Flores

CultureMusique Publié le ,

Philippe Herreweghe et le Collegium Vocale Gent ouvrent la 37e édition du festival d’Ambronay avec des cantates de Bach. Du 16 septembre au 9 octobre, l’abbaye bénédictine va vibrer aux accents du baroque illuminé par le gotha de la musique ancienne. Lumières projetées par les grandes œuvres du répertoire qu’interprètent les stars du chant et les jeunes pousses qui sortent de l’ombre. Diurne ou nocturne, féerique et poignante, sacrée ou profane, érudite et populaire, la musique scintille sur tous les registres.

Quelques rendez-vous à ne pas manquer, comme celui qui nous entraîne sur les routes de la soie avec Jordi Savall et Hesperion XXI (3 octobre à l’Auditorium de Lyon). Christophe Rousset et ses Talens lyriques empruntent la voix de Haendel pour raconter l’épopée guerrière de Tamerlano, opera seria interprété par Christopher Lowrey, Teresa Iervolino, John Mark Ainsley et Karina Gauvin (17 septembre). Philippe Jaroussky chantera des airs de Vivaldi (7 octobre). William Christie et ses Arts Florissants ont choisi les rigueurs des cantates de Bach (25 septembre).

Face aux « poids lourds » du baroque, une nouvelle génération relève le défi, à l’image d’Itay Jedlin et du Concert Etranger qui clôturent le cycle des Passions de Bach avec la Saint-Matthieu (9 octobre). Damien Guillon et le Banquet Céleste proposent une œuvre curieuse, la version en allemand, à peine revisitée par Bach, du Stabat Mater de Pergolèse (2 octobre). Ambronay consacre aussi la montée en puissance de Sébastien d’Hérin et de l’ensemble lyonnais Les Nouveaux Caractères avec The Fairy Queen de Purcell (24 septembre). D'ores et déjà, Prenez vos places pour Jonas et la tempête, un spectacle original pour lequel l’abbatiale bénéficie d’une mise en lumière totale (1er octobre). Fiat Lux !

Artistes et associés

Artiste associé au centre culturel de Rencontre d’Ambronay, le chef d’orchestre et claveciniste argentin Leonardo Garcia Alarcon propose deux programmes. Dans le premier, avec Jean Rondeau, il interprète les six sonates en trio pour orgue de Bach, dans la transcription pour deux clavecins (30 septembre). Dans le second, il exhume des partitions oubliées dans les bibliothèques jésuites du Guatemala, de Bolivie et du Pérou dans un programme joliment baptisé " Carmina Latina " auquel s’associe son épouse, la soprano Mariana Flores (23 septembre). Artistes en résidence, Sébastien Daucé et l’ensemble lyonnais Correspondances célèbrent Saint-Cécile, patronne des musiciens, dans un dialogue entre Charpentier et Purcell, deux des figures majeures de la musique du XVIIè siècle (18 septembre).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?