AccueilAutomobileFiat 500e cabriolet 2021 : la dolce vita des électrons

ESSAI AUTO Fiat 500e cabriolet 2021 : la dolce vita des électrons

Rondouillarde, élégante et indémodable comme une Fiat 500, la 500e change pourtant tout en devenant 100 % électrique. C’est la Dolce Vita des électrons à la sauce italienne avec plus de 300 km d’autonomie dans sa batterie.
Fiat 500e cabriolet 2021 : la dolce vita des électrons
© Laurent Sanson - La 500e offre une autonomie de 320 km parfaite pour la ville et en sortir

Art de vivreAutomobile Publié le ,

Plus que jamais Fiat 500, la puce italienne garde de son passé sa silhouette rondouillarde unique, mais en l’associant à la tendance technologique du moment, l’électrique.

Avec sa batterie de 42 kWh, elle se donne les moyens de rester l’une des stars des villes, mais aussi d’en sortir avec sa consommation en kWh contenue qui lui permet d’entrevoir un rayon d’action que ne possède pas ses concurrentes directes que sont les Mini e et Honda e.

Une 500 modernisée et technologique

Plus grande, plus large, plus moderne et surtout plus technologique avec un système d’info-divertissement de dernière génération ou encore une conduite semi-autonome particulièrement efficace, la 500e n’a hormis sa silhouette plus rien à voir avec sa petite sœur thermique que Fiat produit toujours dans une version mild-hybrid d’accès à l’univers 500.

L’agencement n’a également plus rien à voir avec une planche de bord redessinée.

© Laurent Sanson

En haut de gamme dans cette 500e Cabriolet La Prima, l’ambiance se veut Premium avec une sellerie cuir du plus bel effet et de nombreux équipements de confort pour le bien-être des occupants, toujours au nombre de 4, car une 500 reste une 500 avec une habitabilité aux places arrière toujours aussi restreinte.

Urbaine par excellence

Avec sa consommation particulièrement contenue tant que l’on reste dans le cadre d’une utilisation urbaine, la 500e fait des merveilles avec un appétit d’oiseau au point que l’on peut entrevoir de faire plus de 300 km sur une unique charge.

En jouant avec la régénération du mode Range et jusqu’au boutisme avec le mode Sherpa encore plus efficace, mais qui coupe certaines sources énergivores comme la climatisation, la 500e gagne des kilomètres au fur et à mesure que l’on avance, mais attention un moment la batterie est bien vide.

 

© Laurent Sanson

Autre avantage des modes Range et Sherpa en plus de la régénération, la conduite s’effectue en mode "une pédale" avec une décélération plus ou moins forte en fonction du mode dès que l’on lève le pied de l’accélérateur, évitant parfois et même souvent en ville, de mettre de la pression sur la pédale de frein.

Désormais full électrique, la nouvelle Fiat 500e est plus que jamais la nouvelle star urbaine branchée. Avec son autonomie de +/- 300 km et son mode Sherpa qui fabrique des kilomètres dès que l’on lève le pied droit, la petite italienne a tout pour plaire, en plus de son style et de sa montée en gamme, mais pas à n’importe quel prix.

Fiat 500e, la fiche technique 

 

© Laurent Sanson

Longueur 3,63 m - largeur 1,75 m - hauteur 1,53 m

Moteur électrique à aimant

Puissance de 118 ch - couple de 220 Nm

Batterie de 42 kWh - recharge 6h Wallbox 7,4 kW - 4h15 borne 11 kW

3 modes de conduite : Normal - Range - Sherpa

Transmission aux roues AV traction

Volume de coffre de 185 litres

Poids à vide : 1 330 kg

Vitesse maxi de 150 km/h - 0 à 100 km/h en 9“

Autonomie WLTP de 320 km

Consommation constatée de 19,5 kWh

Prix France 2021 du modèle testé : 34 500 € (hors bonus écologique)

Gamme France 2021 : de 24 500 € à 36 900 € (hors bonus écologique)

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?