AccueilEconomieIndustrieP.Massonneau (Descours & Cabaud) : "Assurer la pérennité du groupe grâce à l'esprit d'entreprise"

P.Massonneau (Descours & Cabaud) : "Assurer la pérennité du groupe grâce à l'esprit d'entreprise"

Depuis un an, Philippe Massonneau a pris la présidence du Directoire de Descours & Cabaud, succédant à Alain Morvand. Ce changement de gouvernance au sein du groupe lyonnais international a pour but d'accélérer la transformation et de renforcer le leadership du groupe lyonnais international.
P.Massonneau (Descours & Cabaud) :

EconomieIndustrie Publié le ,

Comment avez-vous géré cette période « de covid » ?

Nous avons fait le choix de rester ouvert à travers nos différents sites en gérant forcément les spécificités par métier et par pays où nous sommes implantés. Nous avons connu un fort ralentissement sur la période avril-mai et nous restons prudents en qui concerne la reprise, même si nos résultats sont satisfaisants sur juin-juillet.

Au début du confinement, nous avons multiplié les réunions de crise en laissant nos directeurs de filiale gérer localement cette situation inédite et agir ainsi au mieux. Selon les pays, le contexte était aussi très différent. Aux Etats-Unis notamment, nos résultats ont varié d'un Etat à l'autre avec par exemple -5 % dans l'Indiana et + 22 % en Floride.

La diversification de vos métiers n'a-t-elle pas atténué l'impact de la crise économique ?

Cette diversification est effectivement une vraie richesse dans notre organisation. Et notre activité à l'internationale (32 % actuellement) contre 68 % en France nous a permis de réaliser certains ajustements.

Peut-on parler de reprise ?

Nos activités révèlent une industrie à deux vitesses, avec le bâtiment qui repart et l'aérien qui s'effondre. Cependant, bien que nous ayons Bombardier comme client important, ses activités dans le rail nous permettent de maintenir un certain business.

Qu'est ce qui a motivé le changement de gouvernance chez Descours & Cabaud ?

Alain Morvand à qui je succède souhaitait se concentrer sur le plan de transformation que nous avons engagé en 2015. Il a donc pris ses fonctions de directeur du développement au sein du Directoire. Pour ma part, je cumule plus de 20 ans d'expérience dans le groupe où j'ai occupé notamment les postes de directeur France puis de directeur général. La transition s'est faite en douceur. Nous agissons en équipe et c'est une vraie valeur ajoutée qui assure la continuité et la performance du groupe. Pour être pérenne, l'esprit d'entreprise doit être nourri de l'expérience et la connaissance, à la fois des dirigeants mais également des collaborateurs. J'ai pu constater lors de notre dernière convention la richesse qu'ils pouvaient ainsi générer.

La crise influence-t-elle vos velléités de croissance externe ?

Nous allons ralentir notre rythme mais plus dans une logique de consolidation suite à nos récentes acquisitions (ndlr : 25 sociétés ont rejoint le groupe en près d'un an). Il faudra ensuite analyser la valeur des entreprises à partir de la rentrée qui seront forcément impactées. Nous maintenons notre politique de croissance rentable via le rachat d'entreprises en bonne santé.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?