AccueilActualitéFête des Lumières 2022 à Lyon : quel programme du 8 au 11 décembre ?

Fête des Lumières 2022 à Lyon : quel programme du 8 au 11 décembre ?

La Ville de Lyon a présenté lundi 7 novembre le programme de l'édition 2022 de la Fête des Lumières. Avec 30 installations, une palette d'artistes français et internationaux et la volonté affichée de favoriser accessibilité et chaleur humaine.
Grégory Doucet, maire de Lyon, a réaffirmé son souhait d'ouvrir la Fête des Lumières à tous les publics et tous les âges.
© Julien Verchère - Grégory Doucet, maire de Lyon, a réaffirmé son souhait d'ouvrir la Fête des Lumières à tous les publics et tous les âges.

Actualité Publié le ,

La Ville de Lyon a présenté lundi 7 novembre à la presse le programme complet (ou presque) de la Fête des Lumières 2022. Du 8 au 11 décembre (de 20 h à minuit les trois premiers jours, de 18 h à 22 h le dimanche), 30 installations artistiques seront déployées un peu partout en ville, avec la volonté réaffirmée d'ouvrir l'événement au-delà du périmètre habituel de l'hypercentre.

Si la Presqu'Ile et le Vieux-Lyon continueront à concentrer la majorité des oeuvres lumineuses et sonores, les 3e, 6e, 7e et 8e seront également de la partie, du parc de la Tête d'Or au parc Blandan.

L'édition 2022 de la Fête des Lumières promet un mélange entre innovations technologiques et quête organique, le recours de plus en plus affiché à l'intelligence artificielle voisinant - et même parfois servant - les nombreuses mises en scène de la nature et du rapport de l'homme à son environnement.

Fête des Lumières 2022 : 30 propositions artistiques et de nombreuses innovations

Parmi les 30 propositions, 17 seront l'oeuvre d'équipes intervenant pour la première fois dans le cadre de la Fête des Lumières. Aux côtés d'habitués des lieux et d'artistes régionaux, de nombreuses "stars" internationales de la lumière sont annoncées.

Sans détailler l'ensemble du programme, on mentionnera parmi les "spots" incontournables le "Grand mix au Musée des Beaux-Arts de Lyon" sur la place des Terreaux. Produit par Inook, un spectacle de huit minutes où les personnages des oeuvres du musée s'animeront sur deux des façades de la place. Grâce à l'intelligence artificielle, les visages prendront vie pour interpréter chansons et morceaux connus.

Au bas de la colline de Fourvière, "Le voyageur céleste" (oeuvre commune des Ateliers BK et de Jérôme Jouvray) entrainera un public familial dans les pas aventureux, sautillants et lumineux d'un petit extra-terrestre découvrant Lyon et son patrimoine.

Une nouvelle vocation pour la place Bellecour

Lieu "historique" des innovations technologiques dans le Vieux-Lyon, la façade cathédrale Saint-Jean servira de laboratoire à Filip Roca et son "mapping génératif", des images créées à partir de lignes de code pour dérouler une délicate boucle temporelle.

Le parc de la Tête d'Or servira d'écrin natural à quatre installations, sans oublier deux autres à proximité immédiate. Avec "Le parc du nombre d'or", l'Espagnol Javier Riera projettera une oeuvre monumentale et des formes géométriques directement sur les arbres, sa spécialité.

Quant à la place Bellecour, elle endossera un nouveau rôle, celui de lieu d'accueil du public. Deux oeuvres y seront visibles mais la place devrait surtout offrir l'occasion d'une pause, avec possibilité de restauration.

Grégory Doucet : "Une Fête des lumières accessible, inclusive, chaleureuse"

Pour Grégory Doucet, maire de Lyon, travailler le caractère accessible et convivial de l'événement reste un objectif central. "Cette Fête des Lumières se déroulera dans un contexte de sobriété énergétique, les oeuvres elles-mêmes ne consommant que peu d'énergie grâce à la technologie LED, mais elle sera avant tout accessible, inclusive, chaleureuse, avec une volonté de se situer à hauteur d'enfant, de faire participer les habitants, le tout s'accompagnant d'un vrai effort de développement durable", a défendu Grégory Doucet.

Après avoir accueilli 1,8 millions de visiteurs en 2021 malgré le contexte Covid, la Ville de Lyon table a minima sur une fréquentation de l'ordre de 2 millions.

Et si des touristes européens sont attendus (Suisse, Espagne, Italie...), plus des deux tiers seront sans doute issus de la région dont une majorité du Grand Lyon. Des chiffres qui témoignent que la Fête des Lumières demeure avant tout un formidable événement et une fierté pour les habitants.

Un budget stable pour la Fête des Lumières

Deux millions d'euros, c'est le montant du budget consacré à la Fête des Lumières par la Ville de Lyon. Une estimation donnée par Audrey Hénocque, adjointe aux finances, à la commande publique, et aux grands événements, "mais qui comprend uniquement l'enveloppe directe".

De nombreux coûts annexes sont en effet liés, à commencer par la sécurisation de cet événement XXL, avec par exemple de nombreux effectifs de police municipale sur le terrain.

Si l'élue lyonnaise a évoqué "un budget constant" par rapport à l'édition précédente, elle a reconnu "une légère baisse du mécénat, mais compensé par de nouvelles collaborations avec d'autres festivals et institutions en Europe".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?