Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Festival Nos futurs au TNG, deuxième !

le - - Spectacle vivant

Festival Nos futurs au TNG, deuxième !
Kristelle Pare? - La Caverne par le collectif L'Avantage du doute

Initié il y a deux ans, en alternance avec le festival Micromondes, Nos futurs se décline les années paires.

Ce festival créé en étroite collaboration avec deux autres partenaires en France, le Lieu unique à Nantes et le TJP-CDN d'Alsace à Strasbourg est l'un des gestes fondateurs de Joris Mathieu lors de son arrivée à la tête du TNG. C'est également un événement tout à fait représentatif de l'idée qu'il se fait du spectacle vivant et du théâtre en général, c-à-d ouvert sur le monde, prospectif et mêlant artistes, penseur.ses et citoyen.nes.

Frédéric Ferrer, artiste géographe inclassable, déjà invité lors de la première édition, ouvre le bal de ce deuxième round avec sa nouvelle création (voir encadré) et sera le fil rouge de ce millésime, présentant quelques unes de ses cartographies tout au long de l'événement qui s'étire sur trois mois. « Vraies-fausses conférences scientifico-absurdes », elles nous emmènent « à la recherche des canards perdus », ou sur les traces des « vikings et des satellites » ou encore à la découverte « de la morue ».

Tandis que le collectif Invivo propose au public une expérience à mi-chemin entre réalité virtuelle et rêves augmentés, dans laquelle « chaque spectateur est muni d'un casque dont les images à 360° se mêlent à un dispositif sonore au plus proche de la perception de l'oreille humaine, tout en prenant en compte les mouvements de tête du spectateur. » Une expérience qui explore « le monde interstitiel entre la veille et le sommeil ».

Tout comme le collectif L'Avantage du doute s'aventure dans La Caverne, celle de Platon bien sûr, mais aussi celle où les humains ont dû se réfugier après que la surface de la Terre ne soit plus habitable, au Royaume de la Caverne dirigé par un gourou high-tech.

Entre art brut et nouvelles technologies, cette nouvelle production fait réfléchir sur nos addictions numériques et les usages qu'on en fait. Enfin, le chorégraphe Michel Schweizer clora le festival par une libération de la parole et de la dynamique adolescente dans Cheptel, résultat d'échanges entre des ados qui jouent leur propre rôle.

Festival Nos Futurs, 6 novembre 2018 au 18 janvier 2019, www.tng.fr

Frédéric Ferrer, loufoque mais pas que !

C'est un peu le fil rouge de cette deuxième édition de Nos futurs. Il pourrait même être la mascotte tant son travail s'inscrit dans la problématique d'un festival qui se projette dans le futur, en échafaudant des thèses très sérieuses sans jamais se prendre au sérieux. Parce que Frédéric Ferrer c'est exactement ça, quelqu'un qui pousse ses raisonnements jusqu'à l'absurde en partant d'une base purement réelle et factuelle. Ainsi des cartographies qu'il va présenter tout au long du festival. Ainsi de cette nouvelle création pour deux comédiennes et deux comédiens, Bordelines investigations #1, premier volet d'une réflexion sur les limites, les frontières, qu'elles soient physiques ou mentales, territoriales ou imaginaires. À découvrir dare-dare !

TNG, 6 au 9 novembre




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer