Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Festival du Larzac : la musique de chambre sur un plateau

le - - Musique

Festival du Larzac : la musique de chambre sur un plateau

C'est un petit festival qui a grandi avec le temps. Un festival niché au cœur du Larzac, dans le parc naturel régional des Grandes Causses, entre la vallée de la Dourbie et la rivière Cernon, entre églises romanes et plateaux herbeux, qui fête sa 15e édition.

Le festival de musique de chambre du Larzac accueille chaque année depuis 2005 une quinzaine de musiciens pour des résidences hors du temps de préparation à des concerts le plus souvent uniques. Monté par deux pianistes, Jean-Sébastien Dureau et Vincent Planès, partis faire leurs études aux États-Unis et séduits par les festivals américains dans les grands espaces, le festival est assez unique dans ses propositions. Même si entre-temps Vincent Planès a cédé la place de co-directeur du festival à la violoncelliste Marie Bitlloch.

En effet, non seulement les artistes peuvent répéter dans un cadre calme et idyllique du matin jusqu'au soir sans se soucier des voisins - les plus près devant être à quelques kilomètres - dans une bergerie isolée, mais ils jouent également dans des conditions tout à fait particulières. Tout comme le public qui vient écouter des concerts entremêlant grand répertoire et musique contemporaine dans des églises romanes à l'acoustique étonnante ou en plein champ, en plein vent, environné des chants des oiseaux, des grillons et autres animaux nocturnes.

Cette édition anniversaire fait la part belle à des artistes déjà venus à de nombreuses reprises, comme la soprano Shigeko Hata qui donne un récital de « berceuses », de Mozart à Crumb en passant par Brahms et Schubert ; un événement plutôt exceptionnel pour un festival qui préfère habituellement réunir sur une scène plusieurs musiciens. Guy-Loup Boisneau, également fidèle au rendez-vous, vient fêter la sortie de son premier album lors d'une soirée organisée dans un pré et intitulée " À la belle lointaine ", composée de pièces de Iannis Xenakis, Georges Aperghis, Ludwig Van Beethoven et de l'excellent poète sonore d'origine roumaine Gherasim Luca. À n'en pas douter, un moment inoubliable !

Festival du Larzac, du 28 juillet au 11 août - www.festivaldularzac.com




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer