AccueilDroitFestival Justice & Cinéma

Festival Justice & Cinéma

L''intérêt du cinéma pour le droit et la justice est une nouvelle fois illustré par le dernier film de François Ozon, " Grâce à Dieu ", récompensé la semaine dernière à Berlin.
Festival Justice & Cinéma

Vie juridiqueDroit Publié le ,

A l'initiative du barreau de Lyon, accompagné pour la première fois cette année par son école des avocats et l'Université Jean-Moulin Lyon 3 et de sa faculté de droit, des rencontres intitulées initialement " Droit, justice et cinéma " ont été créées il y a 7 ans, mettant en avant l'intérêt du 7e art pour toutes les questions juridiques et judiciaires. Unique en France, l'édition 2019 se déroulera du 11 au 14 mars à l'attention d'un large public d'avocats, magistrats, enseignants, étudiants et bien entendu cinéphiles à l'écoute du sujet ; soit au cours de séances publiques, soit de séances pour les étudiants ou encore de master-class et même d'expositions.

Preuve de l'intérêt et du succès de ce festival, ce sont de prestigieux présidents qui ont illuminé de leur présence ces rencontres : Robert Badinter, Pierre Truche, Yves Boisset, Didier Migaud, Bertrand Tavernier ou encore Jack Lang… Parmi la quinzaine de films qui seront présentés à l'Auditorium Malraux, à l'Institut Lumière ou au Cinéma Lumière Terreaux, notons par exemple le documentaire A cœur d'avocats (Mika Gianotti), Le Procès du siècle en ouverture (Mick Jack son), Interpol, une police sous influence (Samuel Lajus) ou encore, en avant-première, La Robe (Pierre Boulanger), présenté par le doyen de la faculté de droit de Lyon 3, Hervé de Gaudermar. Pour ce dernier, « les palais de justice offrent un cadre naturellement adapté à la dramatisation cinématographique ». Et d'ajouter : « Le cinéma prend aussi régulièrement sa part d'engagement dans la promotion de la justice et la dénonciation des injustices ».

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?