AccueilEconomieFemmes décideurs 2022Femmes décideurs 2022 : le trophée Transition à Isabelle Huault (emlyon business school)

Femmes décideurs 2022 : le trophée Transition à Isabelle Huault (emlyon business school)

Présidente du directoire d'emlyon business school, Isabelle Huault a remporté le trophée Transition à l'occasion de la grande soirée Femmes décideurs 2022 organisée par Tout Lyon et ses partenaires.
Présidente du directoire d'emlyon business school, Isabelle Huault a remporté le trophée Transition.
© Marine Agathe Gonard - Présidente du directoire d'emlyon business school, Isabelle Huault a remporté le trophée Transition.

EconomieFemmes décideurs 2022 Publié le ,

A l'occasion de la soirée Femmes décideurs 2022 au H7 à Lyon, Isabelle Huault a reçu mardi 31 mai le trophée Transition des mains de Fabien Bagnon (Lyon Parc Auto). La présidente du directoire d'emlyon business school a aussitôt mis en avant l'emlyon business school : "C'est un honneur pour mon école, et merci d'avoir honoré une institution de l'Education. Simone de Beauvoir disait qu'il suffit d'une crise pour que les droits des femmes reculent ou disparaissent."

Une manière d'affirmer lors de sa réaction à la tribune que le combat n'est jamais terminé en la matière : "C'est important de remettre l'ouvrage sur le métier pour permettre aux femmes de ne plus s'autocensurer, négocier leurs salaires, avoir des trajectoires identiques à celles des hommes. Nous avons des collectifs féminins très engagés à l'école, et nous avons renommé l'un des nos amphithéâtres Julie-Victoire Daubié, du nom de la première bachelière en France."

Sa première réaction en vidéo


Son portrait / Isabelle Huault, l’égalitaire

Isabelle Huault n’a jamais été victime de propos sexistes, ni freinée dans sa trajectoire profession­nelle par quelque posture machiste. Pour autant, elle défend ardemment l’égalité hommes-femmes.

Au sein du campus d’emlyon, le grand amphithéâtre porte le nom de Julie-Victoire Daubié, une femme qui a promu l’accès à l’éducation des femmes. Un parcours qui a inspiré Isabelle Huault, la présidente du directoire de la business school lyonnaise.

"Ce type de trajectoire doit aussi inspirer nos étudiantes. On parle souvent de rôle modèle, mais il ne faut pas le prendre sous l’angle de l’exemplarité, car je ne crois pas qu’il y ait un management féminin versus un management masculin. Il faut plutôt démontrer que l’on peut dessiner des trajectoires professionnelles en tant que femme dirigeante. Montrer que cela est possible est une dé­marche vertueuse dans le sens où cela leur permet de se projeter", décrit Isabelle Huault.

© Marine Agathe Gonard

Fille unique, celle qui a été diplômée en 1990 de l’école qu’elle dirige aujourd’hui, a été élevée avec des valeurs d’égalité et de respect. "Mon conjoint, aussi, partage ces valeurs. Dans une famille, dans un couple, c’est important car beaucoup de blocages appa­raissent dans la sphère personnelle, tandis que le monde de l’entreprise a su s’ouvrir progressivement à cet enjeu."

La dirigeante fait notamment réfé­rence à la loi Copé-Zimmermann qui oblige à une représentation équitable entre les hommes et les femmes au sein des conseils d’administration et de surveillance.

Un parcours "hybride"

"Par ailleurs, les réseaux et autres associations de femmes sont des lieux et des structures de partage, d’écoute et de soutien, je pense notamment à l’In­ternational Woman Forum, dont je fais partie. "

Et Isabelle Huault de préciser qu’aucun fait spécifique dans sa vie n’a déclenché sa volonté de promouvoir l’égalité des genres : "Ces valeurs sont plutôt ancrées en moi depuis toujours. C’est un combat, non pas au sens de la guerre, mais qui m’anime à titre personnel. J’ai toujours estimé que les femmes avaient un rôle égal à celui de l’homme."

La professeure agrégée en science de gestion, qui a progressé dans un milieu académique et universitaire, n’a jamais été freinée dans son parcours par un environnement malveillant envers elle. "J’ai plutôt subi quelques postures pa­ternalistes mais toujours bienveillantes."

D’ailleurs, c’est justement, "toute cette carrière, ce parcours hybride" et cette connaissance fine du monde aca­démique, aussi bien des professeurs-chercheurs que des étudiantes et étudiants, qui selon elle, lui a donné les compétences pour diriger aujourd’hui l’emlyon.

Julien Thibert

Son entreprise

Isabelle Huault, présidente du directoire et directrice générale de l’emlyon. La business school lyonnaise accueille 8 900 étudiants sur sept campus dans le monde et 170 professeurs-chercheurs internationaux.

Son conseil pour se lancer

Se projeter. Car il est important de pouvoir se projeter dans des carrières de dirigeantes, surtout pour les femmes.

Sa clé du management

J’ai la conviction que le succès d’une organisation est toujours le résultat d’un travail collectif. Je suis donc particulièrement fière d’avoir réuni d’excellentes équipes - efficaces bien sûr - mais également engagées dans un projet com­mun ambitieux et à forte dimension RSE pour l’emlyon.

Son rituel de dirigeante

Le sport est pour moi un moyen d’entretenir un équilibre entre une vie professionnelle active et personnelle. La forme physique est en effet une composante significative des fonctions de direction et une pratique sportive tous les week-ends me permet de "décompresser" (cy­clisme, jogging, fitness, ski de piste ou de ran­donnée l’hiver).

Partager :

Femmes décideurs 2022


Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?