AccueilEconomieFemmes décideurs 2020Femmes Décideurs 2020 : le "combat des cheffes", la suite

Femmes Décideurs 2020 : le "combat des cheffes", la suite

Femmes Décideurs 2020 : le
DR

EconomieFemmes décideurs 2020 Publié le ,

Suite de notre format inédit lancé la semaine dernière, de l'événement annuel du Tout Lyon dédié aux femmes qui entreprennent, Femmes Décideurs en Auvergne-Rhône-Alpes, adapté à la situation sanitaire exceptionnelle.

Place donc au "combat des cheffes", une compétition sans violence et virtuelle, réalisée en partenariat avec le CIC Lyonnaise de Banque, où nos anciennes lauréates reviennent sur le devant de la scène.

Le secteur des services en lumière

Après être allés à la rencontre des femmes de l'impossible, d'audace ou d'engagement de la catégorie industrie, nous vous proposons cette semaine de découvrir ce que sont devenues nos lauréates du prix de la diversité, du jury ou de conviction qui s'inscrivent dans le secteur des services. Avec toujours, en parallèle, la diffusion sur notre site et sur l'ensemble de nos réseaux sociaux d'une vidéo de présentation de chaque lauréate pour découvrir d'autres aspects de leur personnalité entrepreneuriale.

Autant d'éléments qui doivent vous donner les clés nécessaires pour voter en ligne pour celle qui, selon votre avis, mérite ce "trophée des trophées". Rendez-vous est déjà pris la semaine prochaine pour la dernière partie de ce concours avec la catégorie innovation. A vos clics !

Les 9 femmes décideurs sélectionnées dans la catégorie services : leurs portraits

1- Myriam Barbarin, la conquérante

2- Loetitia Colas, la résiliente

3- Karine Coquio, la compétitrice

4- Carole Dupessey, la solidaire

5- Patricia Gros-Micol, l'altruiste

6- Elodie Loisel, l'aidante

7- Aïcha Mouhaddab, l'humaniste

8- Sandrine Porcher, l'indépendante

9- Rima Saliba, la philanthrope

Grâce au choix des internautes, une candidate sera sélectionnée pour chacune des catégories "industrie", "services" et "innovation", avant un grand vote final mi-décembre pour départager les trois lauréates et désigner la grande gagnante de ce "trophée des trophées".

A VOUS DE VOTER !

Créez votre propre sondage de satisfaction des utilisateurs

Les femmes et le secteur des services, focus

A contrario de l'industrie, le secteur est plus favorable à l'égalité hommes-femmes. Elles s'y sentent également plus à l'aise pour créer une entreprise. En Auvergne-Rhône-Alpes, 24,4 % des entreprises sont dirigées par des femmes. Une donnée, selon la Banque de France Auvergne-Rhône-Alpes en janvier 2020, légèrement supérieure à la moyenne nationale qui s'établit à 23,8 %.

Toujours selon l'institution, parmi toutes les entreprises, 65 % des entreprises gérées au féminin le sont dans le secteur des services et 23 % dans celui du commerce. Deux secteurs qui, a eux seuls, concentrent donc plus de 80% des créations d'entreprises de la région. Malgré le confinement, la création d'entreprise a rebondi en mai 2020, même si elles n'ont pas retrouvé leur niveau d'avant la crise - 2019 est qualifiée "d'année record" avec 815 300 créations, en hausse de +18 %.

Un phénomène qui a touché tous les secteurs, dont le commerce (+12 points selon la note de l'Insee). Par extension, et au regard du "poids" traditionnel des femmes cheffes d'entreprise sur ce segment, l'activité entrepreneuriale féminine a su passer outre les craintes engendrées par la crise sanitaire et économique.

Toujours selon l'Insee, les femmes ont créé, en 2019, 40 % des entreprises individuelles. Cette proportion est quasi stable depuis 2015, alors qu'elle est passée de 29 % en 1987 à 33 % en 2000. Sans surprise, les femmes sont majoritaires dans la santé humaine et l'action sociale (75 %), les autres services aux ménages (72) ou l'enseignement (52 %). Les hommes dominent encore dans la construction (98 %), les transports et l'entreposage (93 %) et l'information et la communication (75 %) – une appétence pourtant généralement attribuée aux femmes.

Il n'empêche : "Pour les femmes comme pour les hommes chef(fe)s d'entreprise, être indépendant et s'épanouir, réaliser un rêve sont deux motivations comptant parmi les plus fréquemment mise en avant", indique l'Indice entrepreneurial français réalisé par l'Agence France Entrepreneur en octobre 2018 - le dernier en date. Si la crise sanitaire a probablement rebattu quelques cartes, les femmes cheffes d'entreprise du secteur que nous avons retrouvé prouvent que, sur ces points, elles jouent sur un pied d'égalité.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?