Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Femmes Décideurs 2020 : Frédérique Ory, l'insatiable

Publié le - - Femmes décideurs 2020

Femme pleine d'énergie, qu'elle a d'abord mis au profit de sa première entreprise basée à Villeurbanne, Dermscan, Frédérique Ory développe désormais en parallèle Datacapt, un autre projet de société.

Sans attendre, et dès la fin de ses études, Frédérique Ory s'est lancée dans la création d'entreprise. Un choix audacieux qui n'a pourtant pas fait l'unanimité au départ. Mais après vingt-huit ans de développement de Dermscan (basée à Villeurbanne), elle ne regrette pas. "Je m'étais positionnée sur l'innovation car le but du jeu n'était pas d'être une société de plus parmi d'autres", se souvient-elle. Depuis 2005, et notre dernière rencontre, Dermscan a bien évolué et s'est surtout bien agrandie.

"Au décès de mon premier mari, j'ai repris l'ensemble de la direction de l'entreprise et je l'ai développé à l'international avec la création de la première filiale en Thaïlande. Ensuite, la Pologne, la Tunisie et l'île Maurice".

Parallèlement, l'idée de se développer sur le marché pharmaceutique prend place et en 2011, Frédérique Ory décide de créer une filiale, Pharmascan. "Je pensais qu'il était important de se développer aussi du côté pharmaceutique pour tester des dispositifs plus médicaux. Nous avons donc créé Pharmascan et développé de nouvelles plaquettes, une nouvelle équipe, de nouveaux chefs de projets,etc.".

► Femmes décideurs 2020 : votez en un clic

Préparer l'avenir

Aujourd'hui, Frédérique Ory a rejoint le groupe Eurofins.

"J'ai travaillé durant cinq ans avec ma fille aînée. Après son premier enfant, elle a décidé de créer sa boite. Elle ne voulait pas forcément marcher dans mes pas. Début 2017, je me suis retrouvée sans le successeur que j'imaginais et il a fallu que je pense à l'avenir. J'ai des salariés qui comptent sur moi".

Frédérique Ory s'est alors rapprochée du groupe Eurofins qui l'avait déjà contactée quelques années auparavant. "Nous avons discuté pendant plus d'un an. Dermsan pouvait continuer sans que tout repose sur mes épaules. J'ai donc signé avec eux fin octobre 2018". Aujourd'hui, cette dernière a gardé la présidence de Dermscan, la filiale historique et le site d'Aix-en-Provence, soit à peu près deux cent personnes.

La passion comme moteur

Et puisqu'une "seule" activité ne suffit plus, Frédérique Ory nourrit ses passions, notamment l'écriture de livres, sans perdre de vue sa fibre entrepreneuriale.

Elle développe un nouveau projet d'entreprise avec son beau-fils, cette fois, Datacapt. "Cela me manquait de ne plus être mon propre patron et de vivre ces émotions qui sont parfois très fortes. Cette société propose des solutions informatiques pour digitaliser le protocole d'une étude clinique. Aujourd'hui, nous travaillons encore beaucoup sur papier. La solution que nous proposons permet de digitaliser le protocole, les essais, le cahier d'observation, jusqu'au rapport ". La passion, toujours.


A VOUS DE VOTER !

Créez votre propre sondage de satisfaction des utilisateurs




Tout Lyon Essor Rhône LA RÉDACTION

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer