Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Femmes Décideurs 2020 : Andrée-France Contet, la doyenne

Publié le - - Femmes décideurs 2020

Alors que rien ne la prédestinait à travailler dans le domaine de l'artisanat, André-France Contet rejoint la maçonnerie familiale à Morancé. Devenue passionnée, elle ne se résout pas à passer la main.

Née en 1945 "à la campagne", c'est avec son mari, artisan maçon se lançant tout juste dans son entreprise, qu'elle découvre le métier, le secteur et l'entreprenariat.

"Par besoin et par passion, j'ai décidé de l'aider. Mais comme je n'y connaissais rien, c'était très compliqué. J'ai donc pris des cours du soir pour pouvoir me former sur la technologie des bâtiments, le permis poids lourd, le dessin du bâtiment… bref, tout ce qui était en rapport avec le bâtiment", se souvient-elle.

► Femmes décideurs 2020 : votez en un clic

Un chemin pavé d'efforts

L'entreprise Contet, qui œuvre depuis le sud du Beaujolais et Morancé dans les travaux d'entretien, de construction et de couverture, devient alors son "bébé". Mais l'aventure n'a pas toujours été facile pour celle qui est aux manettes depuis 2001. Dernière épreuve en date : la crise des subprimes, en 2007. "Elle a duré presque dix ans" pendant lesquelles la chef d'entreprise s'est battue pour la sauver.

Selon elle, il n'y a pas de recette miracle. Si elle a réussi, c'est grâce au travail qu'elle a fourni.

"Quand nous devenons chef d'entreprise, il faut avoir le goût de l'effort pour pouvoir s'en sortir".

Militante et impliquée dans la filière

Si ses efforts ont été couronnés de succès, c'est aussi grâce aux décisions qu'elle a prises. "Depuis 2007, j'ai tout misé sur la qualité du travail ainsi que sur la qualité de service. C'est un choix pour la pérennité mais aussi de la valorisation de l'entreprise. C'est pour cela que je me suis entourée de personnes beaucoup plus qualifiées, notamment mon bras droit qui m'aide aujourd'hui au quotidien sur les chantiers".

Andrée-France Contet fait le pari d'investir six à huit pour cent du chiffre d'affaires dans du nouveau matériel, à la pointe de la technologie. En 2017, à la sortie de cette crise, l'entreprise reçoit la certification Qualibat et est agréée RGE. "Un gage de qualité et de fiabilité pour nos clients".

En parallèle, la dirigeante s'investit pour la communauté en rejoignant son syndicat de tutelle. C'est elle qui est, notamment, à l'origine de la réforme du statut du conjoint collaborateur. Une implication autant professionnelle que personnelle qui sera récompensée par la légion d'honneur, en 2012. Aujourd'hui, après cinquante-trois ans de travail au sein de son entreprise, André-France Contet pense à l'avenir.

La transmission, une décision difficile

"La suite logique, à 75 ans, c'est de céder ou vendre mon entreprise", même si elle a déjà reçu, il y a quelques années, des propositions qu'elle a fermement refusées.

" J'aimerais que ce soit les compagnons qui reprennent, mais dans tous les cas, ce sera un crève-coeur ", avoue-t-elle.

Plus ouverte à la proposition, mais tout de même… la doyenne de cette édition 2020 ne se donne pas encore de délai.


A VOUS DE VOTER !

Créez votre propre sondage de satisfaction des utilisateurs




Tout Lyon Essor Rhône LA RÉDACTION

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer