AccueilEconomieIndustrieUne start-up lyonnaise explique l’industrie 4.0 avec sa mini-usine

Une start-up lyonnaise explique l’industrie 4.0 avec sa mini-usine

Appréhender les enjeux et les applications de l’industrie du futur devient un jeu d’enfant grâce à un matériel pédagogique innovant développé par la start-up lyonnaise FactoVia.
Une start-up lyonnaise explique l’industrie 4.0 avec sa mini-usine
DR - Vincent Thavonekham et Louis Charavner, co-fondateurs de FactoVia, démocratisent l’industrie du futur avec un kit de formation comprenant une mini-usine.

EconomieIndustrie Publié le ,

Le cloud, l’Internet des objets, les cobots et robots connectés, la réalité augmentée, la block-chain, l’intelligence artificielle… forment les composantes de l’industrie du futur. Mais cette digitalisation des usines, gage d’efficacité et de compétitivité, peut parfois être difficile à comprendre. Pour aider les entreprises à mieux cerner l’industrie 4.0, Vincent Thavonekham, expert de la smart factory, a conçu une formation innovante sous le nom de FactoVia One.

FactoVia, dix cas d’usages issus de plusieurs branches industrielles

"Il s’agit d’un kit de formation composé d’une mini-usine opérationnelle et de logiciels industriels permettant de dérouler des scénarii issus de cas d’usages réels. Ces exemples sont issus d’industriels de la pharma, de l’aéronautique, de l’automobile, du médical…", explique Vincent Thavonekham.

Lors des démonstrations, la qualification des arrêts machines en temps réel, le suivi de l’empreinte carbone et des consommations énergétiques de l’usine, l’assistance à distance sont expérimentés. "Nous avons fait le choix d’une approche Montessori avec un outil basé sur l’acquisition des connaissances par la pratique et la manipulation. La mini-usine fonctionne avec les vrais matériels de Stäubli, Schneider Electric, Legrand, ABB… et les vrais protocoles et standards industriels", détaille l’associé-fondateur de FactoVia.

Comprendre puis implémenter l’usine du futur

Cette pédagogie immersive, destinée à la formation et à la sensibilisation, cible les élèves des centres de formation et les responsables d’ateliers de production. Le kit est facilement transportable et permet d’animer des présentations dans les entreprises, au prix de 1 100 € la journée, ou même sur des salons. Il est également possible d’acheter la mini-usine pour un show-room.

"Nous avons équipé le Microsoft Experiences Lab dans la tour Silex2 et sommes en discussion avec le Cetim ou encore l’UIMM", fait savoir Vincent Thavonekham.

En plus de son offre de formation, FactoVia accompagne les industriels dans le développement et la co-construction de projets innovants. "Nous leur donnons aussi accès à notre réseau de partenaires pour mettre en œuvre les solutions adaptées", expose l’associé-fondateur de FactoVia.

Car l’ambition de la start-up lyonnaise, parrainée par Thierry Daneau, expert de l’industrie 4.0 chez Renault-Nissan-Mitsubishi, est de contribuer à la maîtrise des concepts et techniques de l’usine connectée pour faciliter son déploiement et donner une longueur d’avance à l’industrie régionale.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?