AccueilEconomieFabrice Faure, le romancier entrepreneur

Fabrice Faure, le romancier entrepreneur

Fabrice Faure, le romancier entrepreneur
Photo DR - Fabrice Faure, président de Lip Interim

Economie Publié le ,

A 15 ans, il rêvait de devenir VictorHugo, même si ce sont les aventures de JulesVerne qui lui donnent d'abord le goût de la lecture avant celui de l'écriture. Il écrit déjà des poèmes, quelques nouvelles. FabriceFaure s'imaginait grand écrivain mais aussi " à la tête d'un empire ", s'exclame-t-il dans un éclat de rire.

Presque 20 ans plus tard, il réalise son premier souhait, avec déjà deux romans à son actif " qui n'ont pas dépassé les 50 exemplaires chacun ", souligne le romancier, toujours avec humour. Sa seconde ambition, il la peaufine depuis 10 ans, même s'il estime en être encore loin. Une aventure née après une première expérience dans une grande maison d'interim " où l'on m'a donné ma chance ", explique l'autodidacte qui n'a jamais voulu aller plus loin que le bac. "J 'aime le savoir mais je ne sais qu'apprendre par le " faire ". Je suis hermétique à la façon d'enseigner dans les écoles ", indique le Croix-Roussien d'origine.

Une enseigne qu'il quitte pour s'associer et monter un concept presque similaire. Même si cette première expérience se termine mal, l'entraînant dans de grandes difficultés, l'homme, pugnace, sûr de son idée, après avoir remis de l'ordre dans sa vie, se relance. Seul aux commandes - même s'il a depuis naturellement cédé moins de 20 % du capital à ses cadres - et sans l'ombre d'une hésitation.
" J'ai un mauvais caractère, je ne suis pas fais pour obéir à des supérieurs, je suis condamné à travailler pour moi ", analyse le dirigeant, même s'il estime par ailleurs être un patron plutôt facile à vivre. " C'est important de travailler avec confiance et dans une bonne ambiance ; à partir du moment où les échéances sont respectées, cela me convient. Tout est une question de choix : il faut savoir détecter les compétences et les mettre à la bonne place ", jauge l'entrepreneur qui apprécie particulièrement " construire, bâtir, développer, embaucher ".

Désormais, son groupe affiche un chiffre d'affaires de 115 M€, compte 45 agences et 180 salariés. Et vise les 200 M€ en 2018. " Nous avons grandi par étape et de nombreux collaborateurs ont progressé en même temps que l'entreprise. C'est formidable de pouvoir arriver à transformer la vie des gens en leur permettant d'exercer pleinement leurs talents ", déclare ce passionné par les bonnes choses de la vie en général.

S'il poursuit sa progression, il multiplie également les projets variés. Son dernier en date : le lancement de l'école de la réussite, un programme qui permet à sept jeunes de moins de 30 ans, sans diplôme, de suivre une formation interne mêlant cours théoriques et expérience de terrain. " Il faut savoir renvoyer l'ascenseur quand cela devient possible ", explique celui qui consacre son temps libre à sa fille et à ses amis de toujours, aimant les emmener sur son catamaran, arrimé à Toulon à la belle saison. Avec lui, il a traversé l'Atlantique fin décembre 2014 avec 3 autres équipiers en " 11 jours et 2 heures, ce fut une expérience inoubliable ", se souvient le marin. Sans oublier l'écriture, qui n'est jamais bien loin. " Tous les vendredis j'envoie un SMS à l'ensemble de mes équipes ", signale l'auteur, qui travaille aussi à son 3e opus. " Après une autobiographie et un roman historique, je me suis lancé dans une histoire d'amour. Mais pour le moment, il est inachevé, je ne sais pas quand il sera terminé ", conclut-il, avec toujours un brin d'humour dans sa voix.

Fabrice Faure en 5 mots clés

Date : août 2004, la mort de ma mère. Elle n'a pas pu voir ce que je suis devenu, c'est un vrai regret

Lieu : Lyon

Ambition : être un homme bien, qui a réussi en ayant fait réussir les autres

Phrase : le succès rend con, l'échec rend humble

Personnalité : Paul Ricard, un capitaliste communiste qui a accompli de grandes choses pour son entreprise

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?