AccueilVie juridiqueFabienne Klein-Donati, les priorités de la nouvelle procureure générale de Lyon

JUSTICE Fabienne Klein-Donati, les priorités de la nouvelle procureure générale de Lyon

Fabienne Klein-Donati a officiellement pris ses fonctions de procureure générale de Lyon le 1er octobre après sept ans passés aux mêmes fonctions au parquet de Bobigny.
Fabienne Klein-Donati, les priorités de la nouvelle procureure générale de Lyon
© J.T. - Fabienne Klein-Donati lors de son investiture le 1er octobre.

Vie juridique Publié le ,

C’est dans l’antre judiciaire la plus symbolique et historique de Lyon que Fabienne Klein-Donati a officiellement pris ses fonctions de procureure générale près la Cour d’Appel de Lyon lors d’une cérémonie d’investiture aux « 24 Colonnes ».

Succédant à Sylvie Moisson, la magistrate en provenance du parquet de Bobigny, l’une des juridictions les plus importantes de France en termes de volumes d’affaires, connait le métier de « proc » mais reste clairvoyante sur sa nouvelle mission lyonnaise.

"Je mesure pleinement les responsabilités qui sont désormais les miennes en tant que procureure générale de l'une des plus importantes cours d’appel de France et j’ose le dire, la plus belle !". Et la nouvelle procureure d’embrayer sur la lenteur de la justice et le manque de moyens : "Pourquoi ne pas porter nos réflexions aussi sur le temps judiciaire ? celui nécessaire et utile ? les fameux délais ? sont-ils toujours liés aux moyens ? ceux édictés par la loi sont-ils toujours opportuns et adaptés aux évolutions de notre société ? Qui est le maitre des horloges judiciaires ?".

Fabienne Klein-Donati ajoutant : "Je serai pour les magistrats du siège une interlocutrice attentive et respectueuse de leurs prérogatives".

Elle a également remercié les magistrats et fonctionnaires ainsi que la directrice des greffes. "J’ai déjà pu mesurer la forte implication des fonctionnaires dans les tâches qui leur sont confiées ainsi que leur conscience professionnelle. Vous trouverez toujours auprès de moi l’attention à toutes les questions relatives au greffe."

C’est ensuite à ses collègues procureurs de la République de Lyon, Saint-Etienne, Bourg-en-Bresse, Roanne, Villefranche-sur-Saône que Mme Klein-Donati s’est adressée : "C’est un pur bonheur que ce dynamisme et cet enthousiasme qui vous animent tous et si indispensables au bon fonctionnement de vos parquets, de vos juridictions et de vos ressorts, il est vrai confrontés à une charge de travail certaine et à une multiplicité de tâches parfois harassantes. Je travaillerai avec vous sur le fondement d’une relation institutionnelle claire".

L’éthique professionnelle plutôt qu'un système de hiérarchie institutionnelle

Et de préciser son propos : "La hiérarchie au sein d’un parquet de TJ ou de cour d’appel, mais également entre le parquet et le parquet général doit constituer une garantie et non une contrainte, et s’exercer dans un esprit de confiance, de respects mutuels et de loyauté. Nos rapports doivent davantage s’appuyer sur des valeurs de l’éthique professionnelle que sur un système de hiérarchie institutionnelle".

La Procureure générale définit ainsi sa mission : animer et de coordonner les actions du parquet, adapter au ressort les instructions du ministre de la Justice et procéder à l'évaluation de leur application.

"Le parquet général peut également s’emparer d’un sujet de délinquance en particulier : appréhender son acuité sur le ressort de la cour, analyser les textes et de la jurisprudence en la matière, faire une synthèse de ses différents modes de traitement, des partenariats existants, pour en créer des boites à outils à destination des parquets", explique-t-elle.

 

 

 

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?