AccueilActualitéSociétéFête de la science : eurêka !

Fête de la science : eurêka !

« Je me dis que c’est tellement beau dans le ciel que la vie sur Terre doit forcément être belle », s’étourdit Angélique, 23 ans, sous cette voûte étoilée.

ActualitéSociété Publié le ,

Avons-nous oublié que le rêve, la curiosité et le goût de l’énigme sont les principaux moteurs des chercheurs, étudiants et passionnés en tous genres ? Certains s’activent dans des laboratoires de recherche, quelques fois à deux pas de chez nous : sur La Doua à Villeurbanne, à l’ENS dans le 7e arrondissement de Lyon, au sein de campus hospitaliers et dans bien d’autres quartiers de l’agglomération. La Fête de la science ouvre quelques portes en grand. Elle s’invite également dans des lieux « grand public » : au lycée, à la bibliothèque de quartier, dans le parc du coin voire aux pieds de notre domicile. Et pourtant, c’est en quelque sorte à un grand voyage que nous incite cet évènement : voyage au bout du monde dans certains cas ; voyage dans l’infiniment petit qui nous compose ou dans l’infiniment grand qui nous contient ; ou encore voyage dans la pensée de l’autre qui, résolument, ne voit pas forcément les choses de la même manière que nous.
Quel est donc ce petit monde qui s’anime pour préparer les festivités ? La liste est longue : elle ne se limite pas aux membres des universités, grandes écoles et organismes de recherche mais compte également des associations de passionnés, des lycéens et collégiens férus de curiosités scientifiques, voire un village tout entier, comme celui de Saint-Martin-En-Haut. L’équipe « sciences et société » de l’Université de Lyon coordonne ce collectif au niveau départemental (voir interview page suivante). Alors que cette opération nationale est placée sous la houlette du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, de nombreux partenaires ont souhaité soutenir l’organisation, dont la Région Rhône-Alpes, le Département, Lyon et Villeurbanne. Au-delà de l’aspect ludique de la manifestation, il s’agit, comme le rappelle le président de Région dans l’édito du programme officiel, de « développer l’esprit scientifique et la culture d’innovation », et de miser sur « le développement de la recherche scientifique, enjeu essentiel pour notre développement culturel, économique et social ». La région Rhône-Alpes dispose en effet de forces importantes, avec plus de 47 000 chercheurs et enseignants-chercheurs, répartis dans 600 laboratoires publics.
Cette présence des sciences sur le territoire se retrouve dans la programmation de la Fête de la science qui propose une palette d’animations d’une très grande diversité. Bien entendu, conférences, exposition, débats et visites de laboratoires restent les grands classiques du genre. Mais 2012 nous réserve également des moments de spectacles vivants, de jeux et d’activités manuelles. Ce dossier ne peut en donner qu’une vision restreinte, notamment avec quelques évènements remarquables décrits dans les pages suivantes. Le meilleur moyen pour tout savoir des animations proposées reste de consulter le programme complet disponible en ligne : www.fetedelascience.fr. Au fait, qui se souvient du premier site internet français ? Il a été conçu il y a vingt ans par des scientifiques… lyonnais 1 : une des nombreuses surprises à découvrir lors de l’édition 2012 d’une fête pas comme les autres.

S.B.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?