AccueilEconomieServicesExprimante : la gastronomie sublimée par la 3D

Exprimante : la gastronomie sublimée par la 3D

Tout commence il y a 4 ans, avec une simple imprimante 3D assemblée maison. Les premières créations de Jérôme Manin lui étaient réservées, destinées à ses enfants. Aujourd'hui, il façonne pour les professionnels des métiers de bouche. Pour ce photographe, informaticien et gastronome, la 3D et le design culinaire sont une continuité professionnelle, il veut « faire rimer technologie avec gastronomie».
Exprimante : la gastronomie sublimée par la 3D
Jérôme Manin

EconomieServices Publié le ,

La marque « Exprimante » est déposée, son logo estampe les armoiries de Lyon, les machines sont désormais industrielles, le logiciel « Fusion 360 » référencé, les normes européennes alimentaires respectées. Jérôme travaille avec des bobines PLA à base d'amidon 100 % biodégradable et prochainement l'acétate de cellulose, ce polymère ancestral en fibres naturelles. « Exprimante est un mix entre imprimante et exprimer, explique-t-il. Le design culinaire existe depuis les débuts de la gastronomie, et lorsqu'il s'agit de manger, la vue est le premier sens sollicité.Je propose mes connaissances au service du talent de ma clientèle, avec la volonté de faire beau et unique dans une relation de confiance et de confidentialité». Il y de l'ingéniosité chez ce concepteur qui se définit comme un artisan, magicien, bricoleur. Un bel engouement communicatif. «Le plus complexe est de passer de l'ébauche à la conception. Il faut formuler, analyser, douter, composer et finir par construire. Au final, tout est possible en 3D ». Emporte-pièces, empreintes en relief, pochoirs, bacs à glaçons, structures pour décoration. Tout est personnalisable, unique, jusqu'au QR Code tamponné sur un gâteau ou un plat et que le gourmand peut scanner pour connaître les ingrédients utilisés, l'histoire d'un plat, les avis d'autres becs fins. Et ces cartes de visite avec des couverts et un cure-dents détachables en cas de faim subite ! Les traiteurs singularisent leur logo, un slogan, les chefs insufflent dans leurs mets du beau et de l'original, les pâtissiers jouent avec les formes, les couleurs, les textures… Exprimante fait ses premiers pas avec un départ prometteur. Jérôme Manin envisage de se développer en marque blanche d'ici 3 ans, il imagine bien aussi, plus tard, quelques unités à Londres et à Berlin…

http://www.exprimante.com/

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?