AccueilSociétéExpositions - La preuve par quatre au musée d’Art moderne de Saint-Etienne Métropole

Expositions - La preuve par quatre au musée d’Art moderne de Saint-Etienne Métropole

Jan Fabre ; Kimsooja ; Isabel Nolan ; Local Line 10 : quatre expositions monographiques proposées simultanément par le musée de Saint-Etienne, qui présentent les créations récentes de jeunes artistes ou d’artistes contemporains confirmés. « Les Années de l’heure bleue - 1977-1992 », de Jan Fabre (1958 - Belgique).

ActualitéSociété Publié le ,

Jan Fabre ; Kimsooja ; Isabel Nolan ; Local Line 10 : quatre expositions monographiques proposées simultanément par le musée de Saint-Etienne, qui présentent les créations récentes de jeunes artistes ou d’artistes contemporains confirmés.

« Les Années de l’heure bleue - 1977-1992 », de Jan Fabre (1958 - Belgique). Ce dernier se concentre sur les dessins qu’il a réalisés au stylo à billes Bic bleu, mais il sculpte aussi, crée des installations et des performances, réalise des films et fait un travail important d’écriture. Dès l’entrée dans l’exposition, le visiteur est plongé dans l’atmosphère lumineuse engendrée par les dessins d’un bleu profond qui se détachent sur les murs blancs de la salle. Pour Jan Fabre, l’heure bleue est cette heure mystérieuse et magique du lever du jour où les formes diffusent et se confondent dans une atmosphère étrange et poétique propice aux fantasmes et au rêve, atmosphère que l’on retrouve dans ses dessins. Aux côtés des dessins exposés, on peut voir trois sculptures architecturales, un lit et des boites à chaussures, deux films et deux dessins/ sculptures monumentaux, ainsi qu’une grande installation présentée dans le hall du musée.
L’artiste coréenne Kimsooja (1957), connue pour ses performances vidéo, est aussi peintre et sculpteur. Lorsqu’elle se positionne au centre d’une action, son travail consiste à étudier le comportement des gens qui gravitent autour d’elle en l’ignorant, la bousculant ou même l’interpellant sans manifester une quelconque émotion. On peut voir ses visions silencieuses et sans actions dans « Bottari » : Alfa Beach 2001, une oeuvre où dominent largement la poésie, la méditation et le détachement proche de la philosophie bouddhiste.
La première exposition muséale de l’Irlandaise Isabel Nolan (1973) réunit un ensemble original de sculptures, de peintures et de dessins.
Enfin, la dixième édition de la série d’expositions Local Line invite à nouveau de jeunes artistes travaillant sur le territoire stéphanois à présenter leur travail. Huit artistes, dont quatre invités étrangers, peuvent profiter du réseau des partenaires du musée qui leur permet d’exposer à l’étranger. La vocation d’échanges et de diffusion de l’art contemporain du Musée d’Art moderne de Saint-Etienne est à saluer.

Brigitte Roussey

Musée d’Art moderne de Saint-Etienne Métropole
« La Terrasse », rue Fernand Léger à Saint-Etienne (42).
Tous les jours sauf mardi de 10 h à 18 h.
Jusqu’au 28 mai.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?