AccueilSociétéExpositions - Deux peintres exposés rue Burdeau, à Lyon

Expositions - Deux peintres exposés rue Burdeau, à Lyon

Benjamin : un art raffiné La galerie Anne-Marie et Roland Pallade présente « Chronique d’un joueur de fifre » du peintre Benjamin (1964), le titre de l’exposition faisant allusion au tableau de Manet, qui fut refusé au Salon de 1866, ainsi qu’aux « Chroniques italiennes » de Stendhal. Tournée vers le passé tout en ouvrant de nouveaux horizons, la vision de Benjamin prend forme dans un espace habité de taches, de traits, d’éclaboussures, de signes et de griffures.

ActualitéSociété Publié le ,

Benjamin : un art raffiné

La galerie Anne-Marie et Roland Pallade présente « Chronique d’un joueur de fifre » du peintre Benjamin (1964), le titre de l’exposition faisant allusion au tableau de Manet, qui fut refusé au Salon de 1866, ainsi qu’aux « Chroniques italiennes » de Stendhal.
Tournée vers le passé tout en ouvrant de nouveaux horizons, la vision de Benjamin prend forme dans un espace habité de taches, de traits, d’éclaboussures, de signes et de griffures. Il refuse le monde des images qu’il façonne d’une matière picturale très travaillée, avec des fonds aux couleurs indéfinissables du temps ou de la terre d’où jaillissent mille scintillements : des camaïeux de bruns rehaussés de bleus et de rouges profonds, des taches de blancs qui éveillent la surface de la toile. Des visages évanescents, sortes de silhouettes fantomatiques, surgissent du néant : « Gennanno » 2011 – « Monsignor Guerra au gilet noir » – « Le corsaire Mazio Cenci, Marco Sciarra »… Des peintures que l’on regarde avec attention pour en découvrir tous les symboles et les nombreuses références à notre passé littéraire et pictural.
Benjamin fouille avec poésie le passé pour en extraire la « Vérité », celle qu’a proclamée Stendhal, sa vérité autour de laquelle il crée un art raffiné dans la confusion des images et des souvenirs.

Galerie Anne-Marie et Roland Pallade, 35, rue Burdeau à Lyon 1er. Du mercredi au samedi de 15 h à 19 h. Jusqu’au 9 juillet.

Brigitte Roussey

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?