AccueilSociétéExpositions - Damien Colcombet sculpteur, à Lyon

Expositions - Damien Colcombet sculpteur, à Lyon

Damien Colcombet (1967) a toujours aimé dessiner mais encore plus sculpter les animaux qui le fascinent.

ActualitéSociété Publié le ,

Il les approche et les regarde vivre en visitant les zoos et les cirques et au cours de voyages en Afrique, au Kenya et en Tanzanie. A force de l’étudier, il parvient à comprendre les mystères de l’animal et à lui donner une vie intérieure qui nous interpelle. Ces animaux aux regards profonds marchent, courent, balancent leurs trompes, « respirent »… en un mot, vivent ! Avant de commencer à modeler sa terre, Colcombet a toujours en tête l’image aboutie de l’animal qu’il veut représenter. Rapidement, il lui donne sa forme en malaxant la terre, en la coupant, en ajoutant ou en retranchant de la matière. Puis progressivement, il sculpte les détails en s’aidant de photographies pour vérifier leur exactitude. Sa sculpture en terre terminée, il la confie à un fondeur qui coule la pièce en bronze « à la cire perdue », avant de lui donner sa patine par un procédé d’oxydation.
En entrant dans la galerie, on est accueilli par « Aristote et le caméléon », un petit singe perché sur un piédestal et, un peu plus loin, par « l’Eléphant d’Afrique chargeant ». En avançant dans l’exposition, on s’arrête devant « la Tigresse de Sibérie » et « le Grand Socrate », un singe impressionnant grandeur nature, un « Rhinocéros » aussi… Au sous-sol, la « Lionne Laetitia », « L’Eléphant d’Afrique et son éléphanteau », et autres tortue, vautour, ou ours menaçant. Les pelages sont rendus fidèlement, la peau des singes et des éléphants étant plissée tandis que celle de l’otarie est lisse et brillante. Leur modelé accidenté accroche la lumière qui sculpte les volumes et les patines allant du noir au brun clair.
Le monde animalier de Damien Colcombet traduit la fascination que les animaux exercent sur lui, la passion aussi avec laquelle il les observe et le soin qu’il prend à rendre leurs attitudes justes… Autant de sculptures qui sont recherchées par les chasseurs et les amateurs de bronzes animaliers de qualité.

Brigitte Roussey

Galerie Michel Estades, 61, quai Saint-Vincent à Lyon 1er.
Du mardi au samedi 10 h 30-12 h 30 et 14 h 30-19 h.
Jusqu’au 31 décembre.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?