AccueilSociétéExposition - Dans les coulisses du costume de scène

Exposition - Dans les coulisses du costume de scène

Le Musée des Tissus de Lyon présente 130 costumes couvrant deux décennies de création à l’Opéra de Lyon. Le 14 mai 1993, après quatre ans de travaux, l’Opéra de Lyon dévoile le visage que lui a dessiné l’architecte Jean Nouvel.

ActualitéSociété Publié le ,

Le Musée des Tissus de Lyon présente 130 costumes couvrant deux décennies de création à l’Opéra de Lyon.

Le 14 mai 1993, après quatre ans de travaux, l’Opéra de Lyon dévoile le visage que lui a dessiné l’architecte Jean Nouvel. A l’affiche, Rodrigue et Chimène, un opéra inachevé de Debussy. Vingt ans plus tard, le Grand- Théâtre a programmé près de 150 productions. Certaines ont laissé leur empreinte, notamment à travers les milliers de costumes conservés jalousement dans les réserves. C’est là que Maximilien Durand, le directeur du Musée des Tissus et du Musée des Arts décoratifs, a sélectionné les pièces qu’il a réunies pour l’exposition « Costumes de légendes, 20 ans de création à l’Opéra de Lyon ».
L’exposition ne montre que des pièces imaginées et fabriquées par les costumiers, perruquiers, bottiers, chapeliers et autres artisans de la haute couture du costume de scène. Avant de déboucher sur la grande salle des tapis, où sont présentées trois versions de La Flûte enchantée de Mozart, les visiteurs découvriront ou retrouveront les témoignages de spectacles mythiques que les équipes techniques de l’Opéra ont véritablement mis en scène à travers plusieurs thématiques (figures de l’autorité, héros, femmes fatales, fantastique…). La griffe d’Enki Bilal pour les silhouettes de Roméo et Juliette, le ballet de Stravinsky, celle de Moidele Bickel pour Lulu de Berg, mis en scène par Peter Stein, ou de Keiji Morita pour Les Trois soeurs de Peter Eötvös, mais aussi des signatures plus tardives comme celle de Montserrat Casanova qui a dessiné les costumes de Cendrillon, le ballet de Prokofiev chorégraphié par Maguy Marin.
En parallèle, les maîtres d’oeuvre de l’exposition ont reconstitué des loges d’artistes et un atelier de costumes pour permettre au public de passer de l’autre côté du miroir et s’approprier une partie de ce rêve.

A. M.


Musée des Tissus jusqu’au 21 septembre www.mtmad.fr

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?