AccueilEconomieExport : quand les entreprises repensent leurs stratégies à l’international

Export : quand les entreprises repensent leurs stratégies à l’international

Le contexte géopolitique mondial tend à rebattre les cartes des stratégies d’internationalisation des entreprises. Auvergne-Rhône-Alpes bénéficie d'un écosystème puissant pour qu'elles préparent leurs feuilles de route hors des frontières.
Les stratégies internationales des entreprises françaises se repositionnent en Europe
© PxHere - Les stratégies internationales des entreprises françaises se repositionnent en Europe

Economie Publié le ,

Guerre en Ukraine, quarantaine en Chine… Les entreprises réagissent différemment, face à des marchés devenus plus risqués. Les spécialistes du commerce international confirmant une relocalisation forte des entreprises sur le marché européen.

Tandis que le Consul d’Estonie à Lyon, Hugues Pouzet était en visite à Tallin il y a quelques jours, il témoignait des énormes bouchons, avec des files infinies de camions bloqués, à la frontière avec la Russie. Ces scènes toujours spectaculaires, traduisent de manière limpide les effets d’un contexte géopolitique dont les conséquences dépassent le cas des simples flux russo-estoniens.

En élargissant la focale, on peut se rendre compte plus globalement que la carte mondiale du commerce international s’est, depuis environ trois ans, recomposée, au gré des évolutions de la crise sanitaire, des conflits donc, mais aussi de situations telles que le Brexit qui un temps, ont pu donner des sueurs froides aux transporteurs voulant pénétrer le marché britannique. Et plus globalement, avec des problématiques de coûts de transport et d’énergie qui relativisent les schémas long-courrier.

"Sur ce point, les effets du Brexit sont à atténuer car d’autres voies se sont ouvertes, précisément via l’Irlande du Nord, qui reste soumise aux règles de l’Union Européenne pour les échanges de biens" explique Morane Rey-Huet, président des Conseillers du commerce extérieur Auvergne-Rhône-Alpes.

Et ce dernier de rajouter : "On constate un vaste mouvement de relocalisation des entreprises sur la zone Europe depuis la crise du Covid. Au détriment de l’Asie avec un marché chinois devenu très compliqué en raison d’une quarantaine imposée. Tandis que l’Amérique du Nord redevient une zone très attractive et que les pays d’Afrique ont su maintenir leurs accès".

Relocalisations en Europe au détriment de l'Asie

"On constate un vaste mouvement de relocalisation des entreprises sur la zone Europe depuis la crise du Covid" explique Morane Rey-Huet, président des CCE Aura

Boris Lechevalier, président du groupe lyonnais Altios, spécialisé dans l’accompagnement des entreprises sur les marchés étrangers, confirme cette situation de blocage en Asie : "Depuis quatre ans, le continent asiatique portait majoritairement les résultats de notre groupe. Aujourd’hui ce n’est plus le cas. Un de mes associés n’a pas pu rendre visite à sa filiale chinoise depuis plusieurs mois. La situation sur cette zone, excepté l’Inde, reste très problématique pour le développement des courants d’affaires".

Ce contexte géopolitique est-il donc de nature à faire pivoter les entreprises vers d’autres marchés voir à mettre de côté leurs stratégies à l’international ? "Fort heureusement, les entreprises continuent dans leurs stratégies, de se développer à l’export. C’est la manière d’aborder les marchés qui évolue. En Chine par exemple, c’est la prospection digitale qui est privilégiée, voire la prospection via des relais français sur place. Depuis le début de cette année et avec la réouverture des pays, la solution RH de mobilité internationale pour l’export V.I.E (Volontariat International en Entreprise) est plébiscitée par les entreprises pour faire le lien avec leurs marchés étrangers en basant un jeune talent sur place. Cependant, on note une concentration des efforts de prospection vers l’Europe. Dans ce contexte, il semble que la Pologne sera une destination incontournable pour la future reconstruction de l’Ukraine" décrit Philippe Guerand, président de la CCIR Auvergne-Rhône-Alpes.

Récemment réunies à Paris à l’occasion du Big, grand évènement business organisé par bpifrance et qui a rassemblé 65 000 personnes, les entreprises ont pu retrouver un peu de chaleur dans leurs perspectives de développement, notamment via l’international, thématique portée par la banque publique d’investissement à travers différentes solutions d’accompagnement. "

Ce type de rendez-vous galvanise les entrepreneurs et nous en avons besoin ! On note de belles croissances d’entreprises à l’export début 2022, sur les mêmes bases qu’en 2019, mais un ralentissement en cette fin d’année. Le manque de clarté notamment par rapport aux coûts de l’énergie peut freiner les velléités des entreprises qui veulent se développer à l’international et qui veulent ainsi recruter, mais redoutent l’effet ciseau par rapport à ces investissements. Sans compter que la plupart des ETI notamment, ont contracté un PGE qu’il faut aujourd’hui commencer à rembourser. Mais je reste convaincu que notre région Auvergne-Rhône-Alpes dispose des meilleurs atouts industriels pour rayonner. Et le plan France 2030, (déployé sur 5 ans et qui vise à développer la compétitivité industrielle et les technologies d’avenir, Ndlr) doit servir à donner les clés du camion, à ceux qui sont capable de conduire, c’est à dire aux entreprises qui ont déjà une expérience forte à l’international, car l’international reste un levier incontournable de croissance pour les entreprises" analyse Morane Rey-Huet.

L’international n’est pas qu’une question d’ETI ou de grands groupes. En matière d’export l’artisanat n’est ainsi pas en reste et constitue un maillage fort. En Auvergne-Rhône-Alpes, la Chambre de métiers régionale qui s’inscrit dans le dispositif Team France Export, propose un accompagnement à l’international pour ses adhérents.

"Sur 221 000 entreprises de notre réseau, nous en avons ciblé environ 20 000 soit près de 10 % qui ont un potentiel export, notamment dans les domaines de l’alimentaire, des métiers d’art et de l’industrie des bâtiments. Nos entreprises s’inscrivent sur des marchés de niche de par leurs savoir-faire spécifiques et nous les accompagnons pour qu’elles puissent se développer hors des frontières. Nos artisans sont des personnes humbles qui créent des produits extraordinaires qu’il faut valoriser à travers le monde. Notre pôle international avec 6 personnes, propose un accompagnement soit via la participation à des salons qui restent des portes d’entrées efficaces sur les marchés étrangers soit via un accompagnement plus spécifique. Nous nous inscrivons aussi pleinement dans le dispositif Team France Export pour faire gagner nos entreprises à l’international" explique Vincent Gaud, président de la Chambre de métier Aura.

Team France Export : un guichet unique pour l'export

Dans cette dynamique de mobilisation et de chasser en meute, la Team France Export, est un dispositif, né il y a trois ans et qui rassemble dans chaque région, les principales forces privées et publiques qui œuvrent à l’international.

"En Auvergne-Rhône-Alpes, la TFE réunit : la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Business France, les CCI d’Auvergne-Rhône-Alpes, Bpifrance et Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises. Mais aussi les membres associés tels que le Medef, la Cpme, la Chambre de métiers Aura, les CCE, l’OSCI, l’INPI, la Douane, Pôle Emploi, Auvergne-Rhône Alpes Gourmand et Resacoop. Face aux enjeux actuels, la Team France Export, fondée sur sa proximité avec les PME et son réseau international, s’adapte continuellement. Les outils numériques d’information opérationnelle sur les marchés, repensés pour la prospection commerciale à distance, ont fait leurs preuves. Ils sont constamment améliorés pour s’adapter à la nouvelle demande internationale" explique Philippe Guerand.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?