Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Experts de justice - « Vous devez donc être exemplaires ! »

Publié le - - Droit

Experts de justice - « Vous devez donc être exemplaires ! »
(© Michel Godet)

Au-delà de la solennité de cette audience, Jean Trotel n’a pas manqué d’insister sur l’importance de cette prestation à caractère public, pour ceux qui deviennent ainsi des professionnels reconnus, dont les prérogatives, le secret des missions, mais aussi le respect des règles et le comportement sont à présent des règles incontournables.

« Comme nous, vous allez concourir à l’expression de la justice et vous serez comptables de cette institution. Vous devez donc être exemplaires dans la recherche de la vérité et, telle une asymptote, y tendre au plus près avec effort, rigueur et courage ». Il est vrai que les missions des experts sont complexes et difficiles, qu’elles engendrent parfois le doute, mais qu’elles apportent toujours une légitime satisfaction, celle du service rendu.

Patrice Gardel : « Ne pas se blottir dans des certitudes figées »

Actuel président de la compagnie des experts de justice de Lyon, Patrice Gardel a lui aussi noté l’importance de cette cérémonie : « La plus importante de votre carrière d’expert, dans un environnement dans lequel le symbolisme est de rigueur ». Et d’ajouter : « Le symbolisme ouvre des pistes sur la pensée lorsqu'il explore ce qui relie le désir à l'idée, l'imagination à la raison, l’esprit qui globalise et celui qui découpe, sans renier ni privilégier l'un ou l'autre, sans jamais se blottir dans des certitudes figées ».
Avec des relations sociales de plus en plus complexes et problématiques, le citoyen et le juge doivent faire appel à des spécialistes pour éclairer les données relatives à un conflit ou un litige. La justice a besoin « d'un verre qui grossit les objets et sert au juge à examiner en toute liberté si les images qu'on lui présente sont nettes ».
En effet, le juge attend un avis, pas des doutes et dans cet esprit, il faut réfléchir avec impartialité à la différence entre une règle et une valeur, qui plus est toujours avec courtoisie et générosité. Et de citer Jean Monod : « L'expert doit souscrire à l'éthique de la connaissance ».
Parlant d’impartialité, le docteur Patrice Gardel n’omet pas de dire qu’elle repose sur trois socles fondateurs : la symbolique de la justice, les articles de lois et le comportement de l’expert. Et puis la compagnie des experts de justice n’estelle pas un merveilleux outil pour ces derniers afin de travailler en partenariat étroit avec les magistrats dans le droit romano-germanique ? La compagnie permet également de profiter de la formation continue dans chacune des branches de la nomenclature, comme de l'importance de la maîtrise des principes directeurs du procès, ainsi que des règles de procédures applicables à l'expertise. C’est également un lieu de réflexion sur l’évolution du monde judiciaire, mettant régulièrement en avant, éthique et déontologie.

Véronique Escolano : « Contribuer à l’oeuvre de justice »

Dans ses propos, Véronique Escolano, substitut du procureur général de la cour, a mis en exergue l'approche fonctionnelle du statut des experts judiciaires collaborateurs occasionnels du service public de la justice, garante de la bonne et loyale application du droit objectif. Le statut de l’expert judiciaire, issu de la loi du 11 février 2004, et les règles de la procédure judiciaire intègrent des principes généraux du droit qui nécessitent, a-telle rappelé, « une vigilance de tous les instants pour agir avec l'impartialité requise par notre code de l'organisation judiciaire directement inspiré par les fondements mêmes de notre constitution ».
Il est vrai que les experts sont tenus par une posture d’observance technique impartiale tant objective que subjective. En apportant son concours à la justice, l’expert ne se situe ni d'un côté ni de l’autre.
Tout en évoquant l’acquisition d’une compétence technique et d'une expérience reconnue pour chacun des experts judiciaires inscrits à titre probatoire, Véronique Escolano a observé combien les défis à relever pour la justice du XXIe siècle sont porteurs de sens : « Celui de contribuer occasionnellement à l'oeuvre de justice, en apportant les indispensables garanties procédurales et éthiques consubstantielles au statut des experts de justice et que nos concitoyens attendent de l’institution judiciaire, aujourd'hui plus que jamais ».

Michel Godet




GiB
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer