Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Expérimentations piétonnes en Presqu'île : bilan mitigé

le - - Collectivités

Expérimentations piétonnes en Presqu'île : bilan mitigé
©Thierry Fournier / Métropole de Lyon

La Métropole, en tant que gestionnaire de la voirie, a mené durant trois samedis et deux jours de semaine, des expériences de piétonnisation totale du coeur de la Presqu'Île lyonnaise. Le bilan vient d'être rendu public.

Il n'est nul besoin d'une armée d'experts pour deviner la tonalité générale du bilan de la série d'expérimentations de piétonnisation totale du coeur de la Presqu'Île lyonnaise. De l'avis général, l'expérience a eu le mérite d'exister. Le ressenti est très contrasté du côté des commerçants, qui notent globalement une baisse significative de leurs chiffres d'affaires, mais une hausse de la fréquentation, surtout les samedis. Le vécu est très positif du côté des visiteurs interrogés par la Métropole.

Bien évidemment : on respire mieux, on souffre moins du bruit, et le stress du danger du trafic est réduit. Du côté des riverains, on fait le même constat, et on ajoute des bémols : "l'accès des véhicules de personnes à mobilité réduite (handicapés, personnes très âgées), n'a pas été pensé, estime Bernard Colombaud, du CIL, (Union des comité d'intérêt locaux). De même pour l'accès des différents des véhicules de livraison, et le stationnement résidentiel. "

Côté circulation automobile, deux points de congestion majeurs ont été constatés lors de l'enquête : l'entrée au parking République par le quai du Rhône/rue Childebert et rue de la Barre. Globalement, la circulation aux abords n'a pas augmenté de façon significative (+1%).

L'expérimentation a concerné trois samedis (28 sept. et 12-26 oct.) et deux jours de semaine consécutifs (mer-jeud 20-21 nov.). Très clairement, l'expérience des samedis a été plus positive pour tout le monde.

Les trottinettes et les vélos étaient limités à la vitesse de la marche au pas, ce qui a eu pour conséquence une diminution de la fréquentation à vélo de 10% les samedis, mais en revanche une hausse de 11 % les mercredis-jeudis. Ce qui fait dire à l'association La Ville à vélo : "Dans le cas d'une pérennisation de la piétonnisation, il faudrait penser à organiser la traversée de ce secteur de la Presqu'Île". Les loueurs de trottinettes ont connu une baisse sur le secteur piétonnisé, compensée par une hausse sur les zones non piétonnisées aux abords.

Globalement positif

"Pour moi, le bilan est globalement positif, Il faut reconnaître que cela marche mieux le samedi, constate David Kimelfeld, et pourquoi pas étendre au dimanche [...] Il faudra penser à la logistique pour les commerçants et pour leurs clients, comment emporter des articles lourds si l'on a pas sa voiture à proximité ? Sur la délimitation du périmètre, il faudra penser à borner l'ensemble de la Presqu'Île, pour faire de la piétonnisation à la carte et ne pas pénaliser les ayants-droits [...] à mieux flécher les accès aux parkings ..." Reste aux politiques le soin d'aller plus loin, désormais munis des résultats de l'enquête, avec les différents acteurs associatifs, économiques, et politiques.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide