AccueilCollectivitésExit la Caserne Raby place à un nouveau quartier à vivre

Exit la Caserne Raby place à un nouveau quartier à vivre

Dans le cadre d'un regroupement des diverses entités de gendarmerie, la caserne Raby à Bron et ses 400 familles ont déménagé à Sathonay-Camp dans l'ancien site du 99e Régiment d'infanterie en 2012. Propriété de l'Etat, le site de défense de 16 hectares, en fonction depuis 1964, propose désormais un espace gigantesque au bord du Périphérique pour déployer d'un projet de reconversion exemplaire.
Exit la Caserne Raby place à un nouveau quartier à vivre
M.G. - 16 hectares en friches au coeur de la métropole de Lyon

Collectivités Publié le ,

C'est l'aménageur Lyon Métropole Habitat qui a repris cet immense tènement en 2017, après une décision communautaire en sa faveur en 2013, avec la volonté d'en faire un projet de reconversion exemplaire, mêlant logements, bureaux, équipements et commerces dans un cadre naturel arboré.

Le 99e Régiment d'Infanterie renait de ses cendres

A l'horizon 2030, ce nouveau quartier économique et résidentiel accueillera près de près de 2 000 habitants (pour 1 000 logements), autour de 6 hectares, dont une plaine centrale d'un hectare.

Ce projet ambitieux, "rejoint ceux de La Saulaie (Oullins), le Vallon des Hôpitaux (Saint-Genis-Laval) et Grandclément (Villeurbanne) sur la Métropole", note le président de la Métropole de Lyon David Kimelfeld.

Situé en bordure du périphérique, ouvert sur la ville de Bron et le territoire métropolitain, le projet veut faire la part belle à une mixité urbaine et économique dans un environnement paysager de qualité.

Les travaux de déconstruction, après désamiantage et curage des quatorze bâtiments de la gendarmerie (50 000 m2 de béton traités sur place à des fins de réutilisation future), ont débuté en avril 2018 pour se terminer à l'été 2019.

Quant à l'opération d'aménagement proprement dite, elle se déroulera en trois étapes, entre 2019 et 2031. Dès l'approbation du Plan local d'urbanisme et de l'habitat (PLUH), les premiers chantiers débuteront en 2019 pour une arrivée des premiers habitants en 2021, à savoir 410 logements ainsi répartis : 277 en accession directe à la propriété, 33 en accession sociale, 37 en locatif intermédiaire et 63 en locatifs sociaux, ainsi qu'une crèche, des commerces, un hôtel, un immeuble d'activité et une résidence seniors.

Quant à la proximité du périphérique Laurent Bonnevay qui pourrait être à terme, doté d'une passerelle vers les hôpitaux-Est et pour en atténuer les nuisances sonores, la Métropole a décidé en parallèle d'en réduire la vitesse à 70Km/h dès le 1er janvier prochain.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?