Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Ex Anima, "ultime" spectacle de Bartabas

le - - Spectacle vivant

Ex Anima, "ultime" spectacle de Bartabas
Marion Tubiana - Ex Anima par le théâtre Zingaro

Bartabas revient aux Nuits de Fourvière avec son « ultime spectacle », dit-il, Ex Anima. Il s'installera comme de coutume au Parc de Parilly durant 30 représentations.

Il faut dire que les Lyonnais et les Lyonnaises peuvent s'enorgueillir d'avoir pu voir (presque) tous les spectacles du cavalier singulier qu'est Bartabas. Ainsi que l'un de ses célèbres Levers de soleil un matin de juin 2006 pour les plus courageux d'entre eux. Et voici que Ex Anima, créé à l'automne 2017 au fort d'Aubervilliers pose ses caravanes et son chapiteau à Parilly, sur l'espace qui lui est désormais réservé, une esplanade toute équipée, pas très loin de l'hippodrome dans le parc de Parilly.

Pour ce dernier spectacle sous une forme chapiteau – c'est lui qui le dit-, Bartabas a littéralement lâché la bride à ses chevaux, faisant le pari de les laisser (pratiquement) seuls en scène. Les hommes et femmes sont dans l'ombre, comme dans le bunraku japonais, tandis que les chevaux jouent. « servir les chevaux au lieu de se servir d'eux » précise celui qui a voué sa vie à cet animal considéré comme le meilleur ami de l'homme et sa plus belle conquête.

Travaillant sur l'instinct animal, Ex Anima convoque les combats des chevaux sauvages, les courses folles, mais aussi les marques de tendresse, les jeux, les roulades. Il rend également hommage aux chevaux de la Grande Guerre, qui avaient payé un lourd tribut dans une séquence saisissante. Les chevaux sont réellement les acteurs, 38 en tout, plus un âne, une mule, une poule, un coq et quelques colombes à composer une étonnante fresque hippique.

Où l'on retrouve Van Gogh, cheval lusitanien né avec une seule oreille et voué à une mort certaine, Soutine, l'une des stars du Théâtre équestre Zingaro, Angelo l'irish Cob qui se prend l'espace d'un instant pour Pégase, ou encore Le Caravage, Le Tintoret et plein d'autres encore. En opérateurs de l'ombre, 1 cavalière et 5 cavaliers veillent tandis que les notes de musique accompagnent les chevaux et leur souffle. Le public retient le sien devant cette étrange cérémonie.

Nuits de Fourvière, 14 juin au 24 juillet, www.nuitsdefourviere.com




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer