AccueilActualitéEx-A6/A7 : voie "réservée" dans la traversée de Lyon, verbalisation à partir de lundi

Ex-A6/A7 : voie "réservée" dans la traversée de Lyon, verbalisation à partir de lundi

Après un mois d'expérimentation dans la traversée de Lyon, la verbalisation va débuter lundi 18 janvier pour les automobilistes qui ne respecteraient pas les règles sur la voie réservée au covoiturage sur la M6/M7.
Ex-A6/A7 : voie
© Julien Verchère - Mises en service le 21 décembre à Lyon, les voies de covoiturage sont actives les jours de semaine.

Actualité Publié le ,

La verbalisation commencera lundi 18 janvier sur les voies de covoiturage de l'ex-A6/A7 (M6/M7) dans la traversée de Lyon. Après un mois d'expérimentation et de pédagogie, place à la répression pour les automobilistes qui ne respecteraient pas les règles et le losange lumineux allumé au-dessus de la voie de gauche.

Mises en service le 21 décembre, les voies de covoiturage (une dans chaque sens de circulation) sont actives les jours de semaine, du lundi au vendredi. Elles sont accessibles aux véhicules occupés par deux personnes ou plus, mais aussi aux véhicules Crit'Air 0, aux transports en commun et aux taxis.

La satisfaction de la Métropole de Lyon

"Jusqu'à présent, la Police Nationale (CRS Autoroutière) procédait à de simples rappels à l'ordre pour les contrevenants. A partir de ce lundi 18 janvier, elles passeront à la verbalisation des autosolistes (sic) empruntant ces voies réservées au covoiturage", prévient la Métropole de Lyon dans un communiqué.

La collectivité insiste sur le fait que ce nouveau dispositif n'aurait occasionné "aucun embouteillage supplémentaire depuis sa mise en service". Les congés de fin d'année, le recours massif au télétravail en raison de la crise sanitaire ou encore l'absence de trafic lié aux déplacements vers les stations de sport d'hiver amènent aussi une partie de l'explication.

"Depuis le 21 décembre il n'est arrivé qu'une dizaine de fois qu'une des quatre sections de voie covoiturage soit désactivée momentanément, en raison d'un véhicule arrêté sur une des voies de circulation", argumente encore la Métropole, soulignant que des radars pédagogiques expérimentaux préviennent les usagers mal positionnés avec un taux d'erreur inférieur à 4%.

Le respect des voies réservées est contrôlé tous les jours par les forces de l'ordre sur le terrain. "Plus de 90% des usagers de l'axe M6-M7 ont déjà adopté les nouvelles consignes de circulation", se félicite la Métropole de Lyon.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?