AccueilEconomieEtudiants entrepreneurs, un vrai statut

Etudiants entrepreneurs, un vrai statut

Etudiants entrepreneurs, un vrai statut

Economie Publié le ,


Destiné à sensibiliser les étudiants à l’entreprenariat, le concours Campus Création s’appuie sur un cursus de formation et d’accompagnement pour des jeunes issus d’un niveau bac + 3. « Les 700 candidats inscrits cette année montrent qu’il existe une vraie appétence pour la création d’entreprise », souligne Soria Mekika, responsable du programme.

Aussi, pour favoriser le passage à l’acte de la création d’entreprise, le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche a mis en place, en 2014, dans chaque région de France, des Pôles étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entreprenariat, Pepite. Sur le territoire de Lyon et Saint-Etienne, le Pepite Beelys (Booster l’Esprit d’Entreprendre Lyon et Saint-Etienne) accompagne 80 étudiants en cours de création. Il délivre un diplôme d’étudiant entrepreneur aux porteurs de projets qui bénéficient d’un incubateur, de séminaires et d’un mentorat en binôme avec un professionnel et un académique. « Il s’agit d’un vrai statut d’étudiant entrepreneur qui leur permet de créer leur entreprise au lieu de faire un stage. Ils disposent d’aménagements de cours et d’ateliers au sein de l’université. » Si certains projets, en dépit de la solidité de leur construction, peinent à voir le jour par manque de financement, d’autres ont d’ores et déjà démarré leur activité avec des salariés.

Des projets audacieux

JEA entrepreneurs, action du pôle Pepite Beeelys, s’adresse aux jeunes de moins de 35 ans ayant été inscrits dans un établissement de l’enseignement supérieur en Rhône-Alpes et qui ont créé leur entreprise ou sont encore en cours de création. Au-delà du concours qui permet de gagner un prix et une récompense financière, le parcours JEA entrepreneurs propose aux porteurs de projets des rencontres avec des experts professionnels, des séminaires et des ateliers gratuits, du coaching, un incubateur.
Vainqueur du prix « Entrepreneur au service du client », Marion Devouvroy et Bérangère Wolff ont créé la société « Trafalgar maison de portraits » fin 2015. A tout juste 23 et 27 ans, les jeunes Lyonnaises,poussées par leur intrépidité, se lancent dans la réalisation de portraits, un secteur peu ou pas exploité. « Le portrait est le plus ancien des outils de communication et pourtant, il n’existe pas de société de ce type ». Le prix JEA leur attribue un financement de 3 000 € pour développer leur aventure entrepreneuriale.
Quant à Romaric Gomart, les 10 000 € de récompense du Grand prix lui permettent de poursuivre l’étude et la mise au point d’un prototype de système robotisé de nettoyage de façades, produit de son entreprise Paint’Up.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?