Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Eric Butet : « Le quartier Grolée-Carnot est commercialisé à 80 % »

le - - Immobilier-TP-Bâtiment

Eric Butet : « Le quartier Grolée-Carnot est commercialisé à 80 % »
DR - Eric Butet

Avec l'arrivée d'Uniqlo en fin d'année, la commercialisation du quartier Grolée-Carnot touchera quasiment à sa fin. Le directeur du Pôle Commerce du cabinet Thomas Broquet Conseil revient sur les derniers développements d'un projet urbain qui a mis 10 ans à sortir.

Longtemps considérée comme un échec cuisant, la commercialisation du nouveau quartier Grolée – Carnot arrive-t-elle enfin à son terme ?

A la fin de l’année, après les installations de quelques enseignes majeures, à commencer par Uniqlo, le quartier Grolée – Carnot sera commercialisé à 80 %. Cela a certes pris du temps, mais une fois que le positionnement actuel a été retenu, les choses sont allées beaucoup plus vite. Il y a incontestablement eu une erreur de positionnement au départ, quand les Docks Lyonnais ont voulu faire un quartier dédié au luxe. Mais lorsque ADIA (Abu DhAbi Investment Authority) a repris la main sur ce dossier et a décidé, en suivant notre préconisation, de viser un segment moyen - haut de gamme, la dynamique a rapidement pris forme.

Le positionnement était-il le seul frein à la commercialisation ?

C’était un frein essentiel. Mais la taille des cellules posait également problème. Nous avons donc invité ADIA à jouer la carte du remembrement, en regroupant des cellules de taille moyenne, pour répondre à la demande d’enseignes que nous ne pouvions pas accueillir jusque-là en Presqu’Ile. Le cas d’Uniqlo est symptomatique, puisqu’ils vont ouvrir d’ici la fin de l’année sur 2 500 m2.

Quelles sont les autres enseignes qui arriveront dans les prochains mois ?

Nous attendons notamment Miliboo (Ndlr : mobilier) et Bialetti, l’inventeur de la cafetière italienne. C’est une très vieille maison, qui a une centaine de boutiques en Italie, au sein desquelles elle décline trois concepts différents. En France, où ils ont commencé à prendre pied, ils prennent place dans de petites boutiques, où ils proposent un seul de ces trois concepts. Mais à Lyon, ils débarquent immédiatement avec les trois concepts : art de la table avec leurs célèbres cafetières, café en dosettes et, enfin, épicerie italienne. Cette implantation lyonnaise, qui développera 220 m2 de surfaces de vente en Rez-de-chaussée sera en quelque sorte une boutique pilote pour eux.

Ces arrivées sont-elles le signe de l’attractivité enfin confirmée du quartier Grolée – Carnot ?

Les installations récentes ont démontré que le quartier avait déjà trouvé sa place dans l’offre commerciale lyonnaise. Hema, le spécialiste de la décoration, a ouvert ses portes il y a 18 mois. Ils ont pris place dans un espace qui totalise 250 m2 en Rez-de-chaussée et 500 m2 à l’étage et ils nous ont indiqué qu’ils avaient réussi à Lyon leur meilleure ouverture depuis qu’ils sont implantés en France. Non seulement en termes d’affluence, mais aussi de chiffre d’affaires.

A quelle échéance la commercialisation devrait–elle être totalement achevée ?

Je pense que nous aurons entièrement bouclé le programme à la fin du premier semestre 2018. Le plus dur dans la commercialisation d’un quartier comme celui-ci, c’est de faire venir les premières enseignes attractives. Maintenant que ces moteurs sont là, nous sommes dans le phénomène inverse et ADIA a le loisir de sélectionner les enseignes qu’il entend accueillir.




Jacques DONNAY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer