AccueilCollectivitésEnquête - Hospitalisations court séjour : Rhône-Alpes joue à domicile

Enquête - Hospitalisations court séjour : Rhône-Alpes joue à domicile

Réciproquement, la part des patients hospitalisés hors de leur territoire de résidence est variable selon les zones géographiques.

Collectivités Publié le ,

La région Rhône-Alpes est découpée en 5 territoires de santé : Centre, Est, Nord, Ouest et Sud. Elle se caractérise par trois profils différents. Le territoire Est est « autocentré » : il est à la fois autonome et peu attractif. La grande majorité des résidents se font hospitaliser sur place et peu de patients viennent de l’extérieur. Les territoires Centre et Ouest sont « à flux entrants ». Ils sont autonomes et attractifs. Ils répondent à la demande locale mais aussi à celle émanant de patients non résidents. Les territoires Nord et Sud n’ont pas de profils caractéristiques : ils possèdent une autonomie et une attractivité proche de la moyenne. Le temps d’accès médian aux soins en Rhône- Alpes est légèrement supérieur au niveau national (moins de 20 minutes). Il est de 19 minutes pour le territoire Centre et se situe entre 20 et 30 minutes pour les autres territoires. L’Ouest et le Centre comptent près de 45 lits de court séjour pour 10 000 habitants, le Sud et l’Est près de 32 et 36 lits. C’est le territoire Nord qui est le moins bien nanti avec 29 lits pour 10 000 habitants. Cette densité est de 40 lits pour 10 000 habitants au niveau national. La région possède 3 CHU, à Lyon, Saint-Etienne et Grenoble et son activité hospitalière est relativement diversifiée par rapport aux autres territoires.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?