AccueilCultureEnchèresRenoir, Doré, Hache, Bernard ...Enchères tous azimuts !

Renoir, Doré, Hache, Bernard ...Enchères tous azimuts !

Florilège de ventes ce début décembre à Lyon et aux alentours, avec pas moins de 5 vacations programmées en quelques jours. Des catalogues plus riches les uns que les autres avec des tableaux, du mobilier, des pièces en provenance d'Asie et quantité d'objets d'art.
Renoir, Doré, Hache, Bernard ...Enchères tous azimuts !

CultureEnchères Publié le ,

Un tableau d'Auguste Renoir à l'hôtel d'Ainay

Paysage, chemin à la sortie d'un bois est l'intitulé de cette huile sur toile de l'illustre Auguste Renoir, présentée le 3 décembre par Maître Cécile Conan-Fillatre. Répertorié dans le catalogue raisonné des tableaux, dessins et pastels de Guy Patrice et Michel Daubervile, cette œuvre accompagnée de son certificat devrait réserver une très belle surprise compte tenu de son estimation annoncée entre 80 000 et 120 000 €. Dans la même vente, on retient également en matière de tableaux Boigneville 1873, une autre huile sur toile d'Armand Guillaumin (1841-1927) estimée 30 000 / 50 000 €, mais aussi un Grand paysage de Louis Valtat (1869-1952) pour lequel on attend 20 000 à 30 000 €.

Pour ce qui est du mobilier et des objets d'art, une commode marquetée de palissandre d'époque Régence attribuée à Thomas Hache devrait facilement trouver preneur à son estimation établie entre 18 000 et 20 000 €, tout comme cette rare paire de bougeoirs en bronze fondu et tourné, travail allemand ou des Flandres vers 1500, estimé quant à lui 10 000 / 15 000 €.

Conan Auction, hôtel d'Ainay, dimanche 3 décembre à 14 h 30 - Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.conanauction.fr

Cadran solaire et brûle-parfums chez Ivoire Lyon

Beau catalogue au programme de la vente annoncée le 2 décembre à Lyon Presqu'île sous le marteau de Maîtres Péron, Bérard, Rousselot et Battin. Parmi les lots, on note une paire de brûle-parfums chinois en porcelaine et émaux de la famille rose à décor de dragons émaillés corail, vert et violet poursuivant la perle sacrée. Marquée Qianlong en zhuanshu, cette paire est estimée entre 4 000 et 6 000 € malgré l'absence des couvercles.

Toujours au catalogue, on retient également une huile sur toile de l'Ecole Française du XVIIe siècle intitulée La Continence de Scipion ? dans un cadre en bois stuqué et doré d'époque Restauration, pour laquelle on attend 4 000 à 6 000 € ; mais aussi un très beau cadran solaire signé « Nourry à Lion » dans son étui en chagrin noir et clou en argent datant du milieu du XVIIe siècle, estimé quant à lui entre 4 500 et 6 000 €.

Ivoire Lyon, samedi 2 décembre à 14 h 30 - Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.ivoire-france.com

Commode en marqueterie et bronze de Gustave Doré chez de Baecque & Associés

Rendez-vous les 2 et 4 décembre au nouvel hôtel des ventes de la rue Vendôme sous le marteau de Maîtres de Baecque & Associés pour une vente où on retient au fil des allées une superbe commode en marqueterie de bois indigène à décor dit « jasmin ». Travail de Thomas Hache d'époque Régence voire du début du XVIIIe siècle, cette commode est attendue entre 30 000 et 40 000 €.

Toujours au catalogue, l'attention se porte ensuite sur une fontaine couverte et son bassin en bois sculpté et doré, fontaine également d'époque Régence dont on attend 10 000 à 12 000 € ; mais aussi sur L'Effroi ou l'Amour maternel, un bronze à patine brune de Gustave Doré créé en 1879 pour lequel l'estimation annoncée entre 12 000 et 15 000 € devrait facilement être atteinte.

De Baecque & Associés, samedi 2 décembre à 14 h 30 et lundi 4 décembre à 17 h - Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.debaecque.fr

Un bronze de Joseph Antoine Bernard chez Artcurial

Agendas très chargés pour les amateurs d'art car le 3, ce sont cette fois Maîtres Rambert et Savart qui invitent le public à une belle vente d'objets d'art, mobilier et bijoux. Parmi les lots-phares, on remarque une Mère dansant avec son enfant, belle épreuve en bronze à patine noire signée Joseph Antoine Bernard (1866-1931) pour laquelle l'estimation grimpe à 30 000 / 40 000 € ; ainsi qu'un intéressant régulateur de parquet en marqueterie géométrique provenant du château de Coudrée, travail de style Louis XVI mais datant de le seconde moitié du XIXe siècle pour lequel il faudra engager 8 000 à 10 000 €, selon l'estimation.

Artcurial Lyon, dimanche 3 décembre à 14 h 30 - Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.rambert.fr

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?