AccueilEnchèresEnchères : Maurice Prost et Louis Toffoli chez Ivoire Lyon

Enchères : Maurice Prost et Louis Toffoli chez Ivoire Lyon

Enchères : Maurice Prost et Louis Toffoli chez Ivoire Lyon
" Panthère se léchant ", bronze de Maurice Prost estimé 15 000 EUR

CultureEnchères Publié le ,

Coup de starter dès 15 h avec une vente consacrée aux arts décoratifs du XXe siècle. Sous les feux des projecteurs, une Panthère se léchant par Maurice Prost, l’un des maîtres du bronze animalier. Signé et numéroté 54, ce bronze à patine verte bien marqué du cachet aux cobras dressés est estimé 15 000 € par Thierry Roche, expert lors de cette vente. Toujours au catalogue, Rieur aux pampres et Puys ou La pêcheuse de vignots, deux bronzes à patine verte par Jean-Baptiste Carpeaux sont respectivement attendus entre 3 000 / 4 000 € et 2 500 / 2 800 € tandis que Chien annamite ou Chien d'Annam, le fameux bronze à patine noire de Rembrandt Bugatti sera de nouveau vendu, cette fois sur folle enchère à partir d'une estimation établie entre 40 000 et 60 000 €. Verreries pour suivre avec des vases de Daum et de Lalique mais également de la faïence dont un grand plat rond à décor d'oiseau et feuillage sur fond blanc par Théodore Deck, plat pour lequel on attend 2 500 à 3 500 €.

Tableaux modernes et contemporains sont au programme de la seconde partie de cette vente annoncée pour 18 h. Sur les cimaises, deux toiles de Louis Toffoli qui aimait à se nommer le peintre « de Trieste ». Aux Champs puis Les Calanques rouges se suivent au catalogue avec une même estimation à 7 000 / 8 000 € pour ces deux huiles sur toile signées en bas à droite. Plus tôt dans la vente, l'attention se porte sur une belle huile sur panneau de Marie François Firmin-Girard (1838-1921). Intitulée Madame Firmin-Girard lisant devant la cheminée, ce tableau est estimé 7 000 / 10 000 € par Olivier Houg, expert, malgré quelques accidents et éclats en périphérie du panneau. Pour les amateurs enfin d'école lyonnaise, à retenir des Péniches à Gand de Jean Fusaro estimées 2 500 / 3 500 € mais aussi des Bateaux à quai d'André Cottavoz attendus également entre 2 500 et 3 500 €.

Maîtres Bérard et Péron, Ivoire Lyon, jeudi 9 juin à 15 h et 18 h, catalogue complet et horaires d'expositions sur www.ivoire-france.com/lyon/ventes et www.interencheres.com

Grands vins et spiritueux à Lyon-Brotteaux

A la carte le 8 juin, une très belle sélection de grands vins dispersés par Maître Claude Aguttes à l'hôtel des ventes Lyon-Brotteaux. Au catalogue, on retient un festival d'étiquettes de prestige dont une bouteille de Mouton-Rothschild millésime 2000 estimée entre 900 et 1 000 €, deux bouteilles de Pétrus millésime 2000 attendues entre 5 200 et 5 600 €, mais aussi deux bouteilles de Musigny Comte de Vogüé, année 1935, pour lesquelles il faudra engager 1 000 à 1 200 €. Incontournable dans ce type de grande vente, une bouteille de Romanée Conti 2000 devrait facilement trouver preneur à son estimation annoncée entre 6 000 et 6 500 €. Loin de ces extrêmes cependant, près de 3 000 bouteilles seront au total proposées lors de cette vente.

Maître Claude Aguttes, hôtel des ventes Lyon-Brotteaux, mercredi 8 juin à 17 h, catalogue complet et horaires d'expositions sur http://www.aguttes.com et http://www.interencheres.com

Adjugés !

Belle surprise le 19 mai au nouvel hôtel des ventes sous le marteau de Maître Etienne de Baecque & Associés, avec l'enchère à 34 000 € (hors frais) portée sur Les Chauves-souris, un rare et spectaculaire vase d'époque Art Nouveau et d'influence symboliste à décor polychrome de chiroptères par Ed(o)uard Stellmacher. Haut de 52 cm, ce vase en céramique marqué des cachets Amphora Austria et à la Couronne était initialement estimé entre 3 000 et 5 000 €. Dans la même vente, on note encore divers résultats confirmant la bonne tenue, sur le marché, de l'Art Nouveau et de l'Art Déco comme les 6 300 € (hors frais) atteints par La Cueillette, un vase ovoïde signé Muller Frères à Lunéville, les 3 500 € (hors frais) réalisés par Gentiane des marais, une profonde coupe d'éclairage circulaire par Daum Nancy, ou encore les 4 000 € (hors frais) portés par un collectionneur sur Araignées et ronces, modèle de vase créé en 1920 par Gabriel Argy-Rousseau.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?