Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Enchères : Best of 2018

le - - Enchères

Enchères : Best of 2018
DR - "Moine Franciscain....", primitif français adjugé 820 000 EUR (hors frais)

Clap de fin d'année sur un second semestre d'enchères qui a vu de belles, de très belles adjudications. Un nouvelle preuve, si tant est qu'on ait besoin de le prouver, que les salles des ventes lyonnaises occupent une place primordiale sur le marché de l'art national et international.

Si le volume de ventes est considérablement variable selon les Maisons de Ventes, il n'en demeure pas moins que chacune de ces Maisons peut à tout moment créer la surprise pour ne pas dire le « buzz » en dévoilant à la vente une pièce remarquable. Comme de coutume, nous avons donc demandé à chacun des commissaires-priseurs lyonnais de choisir une de ces pièces qui aura marqué, sous leur marteau, ce second semestre 2018.

Un moine franciscain chez de Baecque & Associés

Quel plus beau cadeau pour cette vente du Xème anniversaire de la Maison de Baecque que l'adjudication à 820 000 € (hors frais) ce 12 novembre pour ce « Moine franciscain en prière devant la Vierge et l'enfant Jésus.... », Tempera sur panneau de l'Ecole Française vers 1400-1410. C'est d'ailleurs la plus belle adjudication pour cette Maison en dix ans d'existence, Maison qui totalisera cette année 10 000 000 € d'adjudication. A noter que ce rare primitif français initialement estimé entre 100 et 150 000 € a été préempté par le Musée du Louvre.

Le Roi David pour Millon et Associés

Joli coup d'envoi pour la vente inaugurale de cette Maison parisienne devenue depuis peu également lyonnaise. Était dispersé ce 23 novembre un bel ensemble de mobilier et tableaux parmi lesquels « Le Roi David et ses servantes », une toile de l'Ecole Française de la fin du XIXème siècle provenant d'un manoir de Saône et Loire. Attendue entre 6 000 et 8 000 €, elle était âprement disputée sous le marteau de Maître Alexandre Millon jusqu' 62 000 € (hors frais).

Un Paysage d'hiver de Joost de Momper à l'Hôtel d'Ainay

La peinture ancienne a décidemment marqué ce second semestre lyonnais des enchères puisque ce 6 octobre Maître Cécile Conan-Fillatre adjugeait à 150 000 € (frais compris) un « Paysage d'hiver à la rivière gelée avec cavaliers et paysans près d'un pont », une huile sur panneau de chêne en deux planches horizontales par Joost de Momper (Anvers 1564-1635), tableau dont l'estimation avant la vente se situait entre 40 000 et 60 000 €.

12 bouteilles de Petrus aux Brotteaux

Voilà un lot qui a du faire rêver bien des amateurs de vins! 12 bouteilles de Pétrus, Pomerol millésime 1989, étaient proposées ce 12 octobre par Maître Claude Aguttes aux Brotteaux. Présentées dans leur caisse en bois d'origine, ces 12 bouteilles en état quasi parfait trouvaient preneur à 37 572 € (frais compris) confirmant ainsi leur estimation annoncée par Denis Bernard, expert, entre 30 000 et 35 000 €.

Une suspension de Mathieu Matégot pour Artenchères

Et la lumière fut pour Maîtres Michel Rambert et Agnès Savart ce 4 décembre du côté de l'Hôtel des Ventes de Tuiliers avec l'adjudication record à 31 000 € (frais compris) pour une suspension « Satellite » de Mathieu Matégot, circa 1953. A diffuseur ovoïde en tôle perforée plissée dite « rigitule » laquée jaune à 57 plis surmonté d'un abat-jour en tôle laquée blanche, ce luminaire dépassait son estimation annoncée entre 15 000 et 25 000 € et confirmait ainsi l'excellente santé du design sur le marché de l'art.

Hommage à Jacques Truphémus chez Ivoire Lyon

C'était sans doute LA vente de l'année puisque rarement dans les annales on aura croisé une vente exclusivement consacrée à un seul artiste. Et quel Artiste ! Jacques Truphémus faisait ce 22 septembre l'unanimité autour de son œuvre sous le marteau de Maîtres Antoine Bérard et François Péron. 181 dessins et peintures étaient inscrits au catalogue, tous ou quasi tous ayant trouvé preneur bien au dessus de leur estimation. Et s'il fallait en retenir qu'un pour marquer cet hommage, gros plan sur cet « Intérieur de café, soir, circa 2010 », huile sur toile de Jacques Truphémus estimée entre 4 000 et 7 000 € mais quand même adjugée.... 51 332 € (frais compris)

Un vase chinois pour Bremens & Belleville

Les arts de la Chine n'ont pas fini de nous surprendre en matière d'enchères. Quasi chaque vente abordant le sujet nous réservant une surprise. C'était le cas ce dimanche 16 décembre sous le marteau de Maîtres Jean-Marc Bremens et Christophe Belleville avec la belle adjudication à 13 125 € (frais inclus) pour un vase quandrangulaire de forme cong en porcelaine émaillée polychrome portant au revers de la base la marque apocryphe Qianlong dont on attendait initialement 3 000 à 5 000 €.

Une bague de René Lalique chez Guillaumot-Richard

Attendue entre 2 500 et 4 500 €, cette superbe bague en or jaune et pâte de verre à motif d'une femme fleur a littéralement déchaîné les enchères. Il faut quand même préciser que ce bijou tout a fait représentatif de l'Art Nouveau était l'œuvre d'un Maître verrier de cette période à savoir René Lalique et représentait de surcroît Sarah Bernard. Préempté au final par le Musée Lalique, il était adjugé 57 500 € (frais compris) ce 27 octobre.

Philippe Jayet




Philippe JAYET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer