AccueilEconomieImmobilier-TP-BâtimentEncadrement des loyers à Lyon : l’UNPI vent debout

Encadrement des loyers à Lyon : l’UNPI vent debout

L'UNPI Lyon Métropole & Rhône, la chambre syndicale des propriétaires immobiliers, redoute une tension exacerbée sur le marché lyonnais avec l'encadrement des loyers.
Sylvain Grataloup, Président des l'UNPI 69
Photo DR - Sylvain Grataloup, Président des l'UNPI 69

EconomieImmobilier-TP-Bâtiment Publié le ,

Pour Sylvain Grataloup, président de l’UNPI Lyon Métropole & Rhône, la mesure d’encadrement des loyersentrée en application le 1er novembre 2021 à Lyon et Villeurbanne engendrera des résultats inverses à ceux qui sont recherchés. Alors que l’offre de biens est déjà très insuffisante pour répondre à la demande exprimée, ce nouveau dispositif devrait tendre le marché plus qu’il ne l’est déjà.

"À aucun moment nous n’avons été consultés ou informés avant l’annonce de cette mesure", regrette-t-il, évoquant deux années sans le moindre échange avec la nouvelle majorité métropolitaine et municipale.

L'encadrement des loyers va-t-il évoluer dans les prochains mois ?

La situation semble cependant évoluer, puisque la Métropole de Lyon entend revoir les contours de ce dispositif dans les prochains mois. Un nouveau zonage devrait être annoncé et l’UNPI a été sollicité pour donner son sentiment.

Encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne : la FNAIM du Rhône inquiète pour 2022

La perspective d’un permis de louer ?

Néanmoins, Sylvain Grataloup reste prudent. "La Métropole semble enfin entendre notre discours et adopte une position moins idéologique. Cependant, lorsque Renaud Payre envisage d’adosser l’encadrement des loyers à un permis de louer, je suis beaucoup plus dubitatif", souligne-t-il.

Déjà instauré à Saint-Priest, ce nouveau dispositif pourrait faire son apparition à Lyon et Villeurbanne, selon le président de l’UNPI Lyon Métropole & Rhône.

Déclarer son bien avant de le louer

Concrètement, avec la mise en œuvre du permis de louer, un propriétaire devrait déclarer son bien avant de le louer. La mesure se répétant à chaque changement de locataire. "Comme il faut compter un mois avant que la réponse officielle soit donnée, la fluidité du marché, déjà très tendu, va s’en trouver fortement affectée", pronostique-t-il.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

Journal du 03 septembre 2022

Journal du03 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?