AccueilActualitéEncadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne : la FNAIM du Rhône inquiète pour 2022

Encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne : la FNAIM du Rhône inquiète pour 2022

Nicolas Bouscasse, président de la FNAIM du Rhône, estime que l’encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne va fortement déstabiliser le marché locatif.
Encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne : la FNAIM du Rhône inquiète pour 2022
© DR - Nicolas Bouscasse, président de la FNAIM du Rhône.

Actualité Publié le ,

Alors que l'encadrement des loyers est entrée en vigueur à Lyon et Villeurbanne à l'automne, le président de la FNAIM du Rhône livre une analyse pleine d'interrogations quant à 2022 pour le marché locatif dans la métropole lyonnaise.

"En 2022, l’incidence des décisions politiques sur les loyers nous pose un réel souci. Nous allons avoir pléthore de studios, T1 et T2 qui vont arriver à la revente, parce que des milliers de ménages vont se retrouver dans une situation économique très tendue, voire intenable pour certains.

Toute une génération de petits propriétaires est aujourd’hui plongée dans l’incapacité de conserver un bien immobilier, qui devait lui permettre d’améliorer ses revenus ou le montant de sa retraite. Ces biens vont revenir à la vente sur le marché, mais à des prix fatalement moins élevés.

Quand un investisseur a acheté un bien il y a 2 ou 3 ans, avec un endettement calculé en fonction de la rentabilité qu’il peut en attendre, il est obligé de revendre si les règles du jeu changent en cours de route. C’est le cas aujourd’hui et beaucoup ne retrouveront pas leur capital de départ. Je trouve cela ignominieux.

Le « j’men foutisme » de la Métropole, son manque de respect vis-à-vis de ces gens-là, me scandalise. Ce ne sont pas des riches propriétaires qui sont sacrifiés, mais « monsieur et madame
tout l’monde ». Je trouve cela lamentable.

La question du recrutement constitue un deuxième sujet d’inquiétude pour nous. Toute la chaine de l’immobilier est concernée, de la transaction, au syndic de copropriété et à la gestion, en passant par les prestataires qui sont indispensables au bon fonctionnement du marché : serrurier, peintres, plombiers".

Partager :

Spécial prospective : leur(s) regard(s) sur 2022


Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?