AccueilActualitéElisa Khenniche, une jeune Lyonnaise remporte le prix de "Meilleurs apprentis de France"

Elisa Khenniche, une jeune Lyonnaise remporte le prix de "Meilleurs apprentis de France"

Elisa Khenniche, étudiante en haute joaillerie à Lyon, a reçu lundi 21 juin sa récompense de "Meilleurs apprentis de France". Après plus d'un an de travail, elle nous explique le long cheminement pour en arriver là.
Elisa Khenniche, une jeune Lyonnaise remporte le prix de

Actualité Publié le ,

Comment est venue l'idée de vous lancer dans la haute joaillerie, et plus précisément en sertissage ?

"Depuis le lycée, mes professeurs ont commencé à m'orienter dans la filière de l'art. L'équipe pédagogique du lycée m'encourageait à aller faire des portes ouvertes. C'est comme cela que j'ai pu découvrir le cap proposé par l'école SEPR à Lyon. J'ai donc passé le concours pour rentrer dans la filière joaillerie. Ensuite, pour valider mon année, il a fallu que je fasse un stage.

J'ai donc été stagiaire à l'atelier Mafor. Mon maître de stage a remarqué que le sertissage pouvait me plaire et il m'a donc envoyé vers un ami sertisseur. Il faut savoir que les métiers de joaillerie et de sertissage sont très complémentaires, mais aussi très différents. Dans le premier on travaille le métal, alors que dans le second on assemble des pierres. "

Killian Collado et Elisa Khenniche, deux Lyonnais à l'honneur



Comment s'est passé le concours des "Meilleurs apprentis de France? A partir du moment où vous avez reçu la pièce jusqu'aux aux résultats nationaux en janvier...

" Premièrement j'ai trouvé cette expérience assez singulière à cause du Covid-19. J'ai reçu ma pièce en février 2020 et dès le début de mes premières recherches j'ai dû tout arrêter à cause du confinement. En plus je n'avais pas le matériel chez moi donc je ne pouvais pas la travailler comme l'atelier était fermé. J'ai dû attendre le mois de mai avant de pouvoir m'y remettre. J'appréhendais un peu au début, j'avais peur d'avoir oublié les techniques. Mais c'est comme le vélo, c'est vite revenu (rires).

Ensuite, j'ai appris que la date de rendu était décalée en octobre, donc ça nous laissait un peu plus de temps. Pendant tout l'été, j'ai travaillé chaque détail, surtout que je suis assez perfectionniste. J'ai pu terminer mon travail la veille du rendu à 21 h ! Et à partir de ce moment ça a été très long pour moi. Pour le coup, les résultats des jurys départementaux et régionaux sont vite tombés. Fin octobre je savais que ma pièce finale allait être proposée aux jurys nationaux. Et j'ai appris fin janvier que j'avais remporté le prix dans ma catégorie"

La pièce confectionnée par Elisa Khennche pour remporter le concours de MAF

Que retenez-vous de cette expérience ?

"Le concours m'a permis de prendre confiance en moi. Je souhaitais me prouver que j'étais capable de participer à cet événement mais je ne pensais pas le remporter. Je me suis rendu compte que j'avais gagné lorsque j'entendais autour de moi des personnes dire "j'ai ma fille, ma nièce, ma cousine... qui a remporté le prix de Meilleurs Apprentis de France."

Je me suis aussi rendu compte des nombreuses personnes qui m'ont accompagnées tout au long de mon aventure. Et enfin cette victoire m'a aussi confirmé que j'avais fait le bon choix lorsque je me suis orienté en joaillerie, et plus précisément en sertissage. Maintenant, je vais finir de me concentrer sur mes études, et prendre un peu de temps pour moi.

Je pense que j'aimerais bien aller en Suisse pour découvrir des nouvelles techniques. Je sais qu'ils sont très forts là-bas et qu'ils travaillent différemment de nous."

Propos recueillis par Baptiste Chuzeville

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?