Fermer la publicité
Toute l'info éco, juridique, collectivités... à Lyon et dans la région / Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département

Elections américaines : "le pire scénario possible" pour un universitaire lyonnais

Publié le - - Politique

Elections américaines : "le pire scénario possible" pour un universitaire lyonnais
©CC0 Pxhere - L'incertitude plane encore sur le résultat de l'élection américaine.

Maitre de conférences en civilisation américaine à l'université Lumière Lyon 2 et auteur de nombreux ouvrages et articles consacrés à la politique américaine, Olivier Richomme fait le constat de la polarisation toujours plus forte de la société américaine. Il craint une crise institutionnelle et estime que le prochain président, qu'il s'agisse de Biden ou de Trump, aura la mission presque impossible de diriger un pays devenu schizophrène.

Quelle est votre première réaction ce mercredi, alors que l'issue du vote demeure incertaine ?

"C'est finalement le schéma qui apparaissait le plus probable. Même si au vu des sondages, on avait l'espoir qu'une victoire franche limite le risque de complications. Le problème avec cette élection aussi serrée, c'est que Donald Trump a annoncé dès hier soir (Ndlr ce matin heure française) sa stratégie de faire appel aux juges.

On s'attendait à ce que Donald Trump n'accepte pas une éventuelle défaite. Et dans le cas d'un revers de Biden, il y a de toute façon fort à parier que les Démocrates iront aussi devant les tribunaux. Il y a le potentiel pour que la crise dure. C'est en fait le pire scénario possible."

Que peut-il se passer dans les prochaines heures, les prochains jours ?

"Biden peut gagner sans la Pennsylvanie, par exemple en remportant le Nevada, le Michigan et le Wisconsin. Tout ne se jouera donc pas forcément dans un seul état. On va continuer à compter ces fameux bulletins envoyés par correspondance, un vote a priori plus favorable aux Démocrates.

La candidature Biden remonte petit à petit au fil au du dépouillement. Certains observateurs évoquent un mouvement vers le bleu, le "blue shift", qui suivrait le "mirage rouge", celui-ci correspondant aux votes du jour de l'élection, comptabilisés en premier. La difficulté, c'est qu'un candidat apparait disposant une certaine avance au départ, et puis un, deux ou trois jours plus tard, on dispose des résultats finaux et on change la couleur de l'état."

"Trump a déjà préparé le terrain"

De quoi nourrir les discours de défiance…

"Il n'y a absolument rien d'illégal dans ce processus mais cela donne l'opportunité à Trump de dire "Regardez, il se passe des manigances".

C'est pour cela qu'il a déjà préparé le terrain. Son premier discours et l'invocation de la Cour suprême, c'était uniquement dans cette optique. Car potentiellement, tout peut se jouer sur une décision des juges, pour quelques milliers de voix, et dans un seul Etat."

© DR / Olivier Richomme est Maitre de conférences à l'université Lyon 2.

Des institutions "pas préparées à cela"

Sans même évoquer le résultat définitif, cette élection aussi disputée constitue-t-elle une surprise, alors que les sondages donnaient Joe Biden assez largement favori ?

"Ce scrutin indécis confirme que l'arrivée de Donald Trump à la Maison blanche ne représentait pas une aberration, contrairement à ce qu'a affirmé Joe Biden. Ce n'était pas un accident. Trump aura d'ailleurs plus de voix que celles recueillies en 2016.

La polarisation partisane se creuse un peu plus à chaque cycle électoral aux Etats-Unis. Les candidats épousaient auparavant des profils plus "classiques". Dans le cas présent, on a un candidat Républicain qui maltraite les institutions et qui apparait très peu démocratique.

On est encore en train de dépouiller qu'il remet déjà cette élection en question. C'est très très grave. Il y a eu le précédent Bush en 2000, mais les Républicains de l'époque étaient quand même un peu plus respectueux des institutions. Avec Trump, c'est la victoire à tout prix, quitte à changer les règles après l'élection".

Les Etats-Unis sont une démocratie avec des institutions solides. Celles-ci sont-elles en mesure de résister à la pression politique, médiatique, qui va s'exercer sur elles ? Le pays est-il préparé à ce genre de crise violente ?

"Non. Pas préparé à une élection en temps de pandémie, pas préparé non plus à un candidat tel que Trump qui refuserait de reconnaitre le résultat des élections. Les institutions résistent tant bien que mal depuis quatre ans mais honnêtement si tout se jouait sur une décision de la Cour suprême, je ne vois pas comment le pays l'accepterait. D'autant plus que la Cour suprême apparait très peu légitime puisque Donald Trump vient d'en faire basculer la majorité une semaine avant l'élection..."

© CC0 Pxhere

"Que ce soit Biden ou Trump, le futur président sera mal élu"

En attendant, le risque immédiat n'est-il pas celui d'un pourrissement de la situation, facteur de tensions entre les supporters des deux camps ?

"Plus la situation va durer, plus les tensions seront fortes. Quand on regarde l'élection au Sénat, il est possible qu'il n'y ait pas de majorité avant un possible deuxième tour en janvier pour l'état de Géorgie. La crise pourrait s'installer…

Si Biden l'emportait comme le montrent les dernières estimations, il aurait beaucoup de difficultés à gouverner faute de bénéficier d'un message clair de la population, n'ayant peut-être pas de majorité au Sénat et avec déjà des grincements de dents au sein de sa coalition puisque certains estiment que ce n'était pas le meilleur candidat, trop neutre et sans programme ambitieux.

Que ce soit Biden ou Trump, le futur président sera mal élu. Comment peut-on diriger le pays avec cet électorat schizophrène, où la moitié du pays dit blanc et l'autre noir ? La démocratie américaine ne sortira pas grandi de ces élections. Le partage de l'Amérique en rouge et bleue est là pour durer. Trump ou pas Trump, on est parti pour des années de divisions profondes aux Etats-Unis."




Julien VERCHÈRE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Toute l'info éco, juridique, collectivités... à Lyon et dans la région / Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer