AccueilActualitéElargissement de l’A46 à Lyon : pour Clément Beaune, "on suspend les études et on réfléchit"

Elargissement de l’A46 à Lyon : pour Clément Beaune, "on suspend les études et on réfléchit"

En visite ce matin à Lyon, le ministre des Transports, Clément Beaune, concertait des élus et des associations locales au sujet de l’autoroute A46. Il a annoncé la suspension des études sur l’élargissement de la voie.
Clément Beaune, ministre des Transports en visite à Lyon pour évoquer le sujet de l'A46 Sud
© Valentin Chavand pour Tout Lyon - Clément Beaune, ministre des Transports en visite à Lyon pour évoquer le sujet de l'A46 Sud

Actualité Publié le ,

Voilà une chanson qui ne date pas d’hier. L’élargissement de l’A46sud vers une 2x3 voies est un projet proposé par le gouvernement depuis 2021 pour désengorger cette voie contournant Lyon par l’Est. L’idée avait fait l’objet d’une concertation entre les ministères du Transports et de la Transition écologique et les élus de la Métropole lyonnaise en juillet 2021.

L’élargissement de l’A46, selon les élus locaux, une proposition qui fait fausse route

Une réunion durant laquelle les élus de la Métropole avaient vivement exprimé leur désaccord et voté une motion contre le projet. La raison ? Ils estiment qu’un tel projet ne fluidifierait pas le trafic et préfèrent une prolongation de l’autoroute A432 vers le Sud de Vienne.

Le ministre des Transports, Clément Beaune était alors à Lyon ce lundi 21 novembre pour échanger avec les acteurs locaux sur le projet concernant l’A46 sud. "Ce que je vois aujourd’hui c’est qu’il y a eu une concertation l’an dernier qui a montré des résistances très fortes", rappelle Clément Beaune.

© Valentin Chavand pour Tout Lyon

Faute d’accord, arrêt des études sur l’A46 et prolongation des concertations

"J’en tire la conclusion qu’aujourd’hui, le projet n’est pas mûr. Donc il faut reprendre les concertations", déclare le ministre à la suite de la négociation. En effet, ne voulant pas passer en force, Clément Beaune a confirmé l’arrêt des études en cours sur le projet d’élargissement de l’A46.

Préférant jouer les prolongations, le ministre a déclaré vouloir prolonger la concertation et établir un calendrier partagé pour une décision prévue à l’automne 2023. Ce dernier sera de retour dans la métropole lyonnaise l'été prochain, afin d'envisager de premier dénouement pour fluidifier le trafic de l'A46.

Clément Beaune joue la montre

En attendant, Clément Beaune se positionne comme ouvert à d’autres solutions, dont l’abandon du projet. Il a également souligné sa volonté de trouver des solutions tenant compte d’enjeux écologiques, comme le développement du rail ou des covoiturages. "Nous ne pouvons pas apporter aucune réponse. […]. Nous prendrons une décision collective à l’issue des concertations sur la question des mobilités tous modes confondus", insiste le ministre.

Faute d’élargissement de l’autoroute, le gouvernement joue donc les prolongations. Avec une concertation ouverte confiée au préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Pascal Mailhos, l’échelle nationale espère trouver une voie vers un désengorgement des mésententes… et de l’A46 sud.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 décembre 2022

Journal du03 décembre 2022

Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?