AccueilActualitéEgalité professionnelle : l'entreprise lyonnaise Montabert joue la carte de la mixité

Egalité professionnelle : l'entreprise lyonnaise Montabert joue la carte de la mixité

Le fabricant lyonnais de brise-roches hydrauliques et de perforateurs a mis en place, depuis huit ans, une politique volontariste pour faire de l’égalité professionnelle une réalité.
Egalité professionnelle : l'entreprise lyonnaise Montabert joue la carte de la mixité
© Montabert

Actualité Publié le ,

"Ça n’est pas un travail pour les femmes." Voilà une remarque que l’on entend souvent dans le monde de l’industrie. Ça n’est pas Lionel Gayet qui dira le contraire. DRH de l’entreprise Montabert, basée à Saint-Priest et qui a fêté ses 100 ans d’existence l’année dernière, il connait par cœur tous ces préjugés qui collent à la peau du secteur.

"Nous fabriquons et vendons, partout dans le monde, des brise-roches et perforateurs hydrauliques, explique le directeur des ressources humaines de la société qui emploie 450 personnes. Donc forcément, pour beaucoup, nos métiers ne s’adressent pas aux femmes."

D’ailleurs, elles représentent aujourd’hui tout juste 10 % de l’effectif total de Montabert, principalement employées dans les fonctions supports et en bureau d’études. Un ratio que le fabricant de Saint-Priest cherche à tout prix à faire grimper. Pour ça, il a mis en place une politique volontariste. "On a d’abord cherché à faire connaître nos métiers aux plus jeunes générations. On voulait montrer qu’aujourd’hui, les femmes peuvent tout faire chez Montabert."

"Pour chaque recrutement, il y a toujours un homme et une femme dans le jury"

Mais cette volonté de féminiser les effectifs s’est surtout matérialisée, depuis 2013, par des accords signés avec les partenaires sociaux. "Le dernier a été signé le 7 février dernier", précise Lionel Goyet. Objectif : encourager la mixité. "On s’est rendu compte que des équipes mixtes étaient plus efficaces que lorsqu’elles sont uniquement monosexe."

Au-delà d’un simple rappel de grands principes, ces accords ont surtout permis des avancées concrètes. "Pour chaque recrutement, il y a toujours un homme et une femme dans le jury. On s’engage aussi sur l’égalité salariale, la formation continue, une aide à la garde d’enfants lorsqu’il y a des déplacements professionnels. On offre un soutien à nos salariées enceintes, on évite les réunions après 18 h…"

Et les femmes de l’entreprise ne sont pas non plus oubliées au moment de parler d’évolution de carrière. "L’année dernière, elles ont eu plus d’augmentation de salaire et plus de promotion que les hommes." Un engagement qui s’est traduit par une très bonne note obtenue à l’Index d’égalité professionnelle.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?