AccueilActualitéSociétéEgalité professionnelle : intervenantes et membres du Gevil font bouger les choses

Egalité professionnelle : intervenantes et membres du Gevil font bouger les choses

Mise sur pied par Alain Garcia qui dirige la structure, la nouvelle session du Gevil (Groupement des entreprises de Villeurbanne) a eu lieu, vendredi 29 septembre, dans les murs de notre journal et a porté sur la thématique récurrente de l'égalité professionnelle femmes/hommes.
Egalité professionnelle : intervenantes et membres du Gevil font bouger les choses
LO - Lors de la session Gevil du 29 septembre

ActualitéSociété Publié le ,

L'occasion pour Vanessa Nicoud-Girardet, associée Deloitte, d'évoquer l'AME, acronyme signifiant Alliance pour la mixité en entreprise et qu'elle a qualifié de « réseau de réseaux d'entreprises. Créée en 2012, cette association loi 1901 rassemble des réseaux dits féminins et des réseaux prônant la mixité au sein des entreprises. Le but ? ‘‘Benchmarker'' entre nous, mutualiser les moyens de nos réseaux et organiser des événements en commun ». Le prochain, intitulé « Evidence », le 19 octobre à l'EM Lyon business school, traitera de l'égalité professionnelle femmes/hommes à travers le prisme des générations. Retour d'expériences et échanges de bonnes pratiques constituent les deux piliers de l'AME.

Responsable QSE/RHE chez Serfim T.I.C (groupe Serfim), Aurélie Fallourd-Villegas a rappelé que le BTP n'accueille que « 11,7 % de femmes » dans ses effectifs. Si Serfim fait légèrement mieux, le groupe n'abrite que 4 % de femmes ouvriers. Et de renchérir : « On sait que l'arsenal juridique existe pour sanctionner les entreprises qui n'ont mis aucun plan d'actions en place, ni signé d'accord d'entreprise en matière d'égalité professionnelle. L'amende représente jusqu'à 1 % de la masse salariale brute. Chez Serfim, nous avons fait le choix de la mixité dans le pilotage du projet. Des femmes et des hommes qui viennent d'horizons divers, de branches et de générations différentes. Notre démarche date de début 2016 et nous visons l'obtention du label Egalité Afnor l'an prochain ». Des entretiens individuels menés auprès du personnel, il ressort quelques chiffres évocateurs : « 23 % des personnes interrogées ne souhaitent pas de mixité dans le groupe ou dans leurs services. Nous avons lancé cette enquête afin de factualiser l'absence de prise de conscience des avantages générés par la quête d'égalité professionnelle. Ce qui est fait dans un domaine pour les femmes rejaillit favorablement également pour les hommes ».

Toutes deux ont salué les actions au sein de leur entreprise, en rappelant que sans l'implication et la détermination de la direction générale, point de salut.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?