AccueilVie juridiqueDroitEDARA : les Automnales ont attiré 700 avocats !

EDARA : les Automnales ont attiré 700 avocats !

EDARA : les Automnales ont attiré 700 avocats !
© Michel Godet 2018

Vie juridiqueDroit Publié le ,

Une fois de plus, cette réunion qui s'est déroulée sur deux journées a fait le plein avec quelques 700 inscriptions, un nombre record qui prouve l'intérêt pour ces interventions et surtout par la qualité de ses dernières et celle de ses intervenants.

Après une ouverture de ces journées de travail par le bâtonnier Adrien-Charles Dana, président de l'école, c'est Me Jérôme Casey, avocat au barreau de Paris, qui est intervenu sur le droit de la famille avec ses réformes et jurisprudences. Un sujet d'importance avec les réformes des majeurs protégés ou encore celles du divorce avec les mesures compensatoires afférentes au regard des arrêts de la Cour de cassation, voire les procédures de divorce comme la liquidation du régime matrimonial.

Autres sujets abordés dans des domaines différents, l'actualisation du droit routier avec ses pratiques pénales et administratives, la sécurité des systèmes d'information (source de droit ou contraintes nécessaires), la lecture et le décryptage des contrats d'assurance construction, la réforme du contentieux de la sécurité sociale ou encore la pratique du contentieux de l'urbanisme en 2019 (contestations et défense des autorisations et documents, après les évolutions législatives, réglementaires et jurisprudentielles récentes.

Au programme également et ce dans le domaine professionnel, la journée déontologie et honoraires avec le rappel des règles applicables et l'étude de la question « facturation et déontologie : paradoxe ou synergie ?», ainsi qu'un atelier sur l'essentiel du management dans la gestion d'une équipe abordant la question des éléments minimum nécessaires pour animer et dynamiser une équipe dans les meilleurs conditions.

Robert Galetti élu président de l'EDARA

Il va ainsi remplacer à compter du 1er janvier prochain Me Adrien-Charles Dana pour un an. En effet, si le mandat est de trois ans, comme Me Dana a démissionné après deux années de présidence, le nouveau président n'exercera sa fonction que pour l'année 2019 seulement et devra éventuellement se soumettre à l'issue, à une autre élection, s'il souhaite être élu pour un mandat de trois ans supplémentaires. Pour mémoire, le nombre des voix putatives était de 73, dont 34 pour Lyon, sachant qu'une voix est accordée aux barreaux votants, par tranche de 100 avocats inscrits au barreau.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?