AccueilSociétéEditorial - Règle de trois

Editorial - Règle de trois

Sans invoquer, pour éviter le contre-sens, les mânes de Georges Dumézil et sa célèbre théorie de la trifonctionnalité (1), il est possible de constater la permanence du phénomène ternaire sur le très long terme.

ActualitéSociété Publié le ,

Sans invoquer, pour éviter le contre-sens, les mânes de Georges Dumézil et sa célèbre théorie de la trifonctionnalité (1), il est possible de constater la permanence du phénomène ternaire sur le très long terme. Les trois mousquetaires Athos/Fillon ; Porthos/ Raffarin ; Aramis/Juppé sont là pour nous le rappeler. Et ce d’autant plus qu’ils sont, comme dans le roman de Dumas père, quatre, avec d’Artagnan/Chatel…
Et c’est bien vrai que César, Pompée, Crassus d’abord (60 avant J.-C.), puis Octave, Marc-Antoine et Lépide ensuite (43 avant J.-C.) ont laissé la trace indélébile de ce curieux système de gouvernement à trois, le triumvirat. Curieux mais reproduit souvent dans l’histoire française et européenne : ce sera le Consulat juste après la Révolution française avec Bonaparte, Sieyès, Ducos (1799) ; et puis aussi feu l’Union soviétique, en premier avec Staline, Zinoviev, Kamenev (1922) ; puis de nouveau avec Staline, Molotov, Beria (1940)… Et la recette troïka n’était pas perdue par leurs successeurs : Brejnev l’a reprise avec Kossyguine et Mikoyan, puis avec Podgorny remplaçant Mikoyan dans les années 1950-1960. Car l’issue de ces gouvernements à trois, quel que soit le nom qu’ils portent, est quasiment toujours la même : l’élimination de deux d’entre eux par le troisième… L’histoire ne se répète pas, mais elle bégaie.
Elle ne bégaie pas qu’en politique d’ailleurs. Car quelques décennies après que les Romains eurent inventés le gouvernement à trois évoqué plus haut, apparaissait une nouvelle religion, bouleversant quelque peu la notion de Dieu, avec un Dieu unique en trois personnes : le Père, le Fils et le Saint Esprit… Moins que le Panthéon de dieux romains mais plus que le Dieu unique des Hébreux… Depuis, l’eau a coulé sous les ponts, et cette religion, le christianisme, a prospéré, aux côtés des deux autres religions du Livre (judaïsme et islam), terme impropre au demeurant dès lors qu’il y a… trois livres : l’ancien testament, le nouveau et le coran. Il n’empêche que la semaine dernière, ils ont prié ensemble, le Pape François, Mahmoud Abbas et Shimon Peres. Un triumvirat si l’on ose le qualificatif, dont on ne peut souhaiter que la réussite de la longue démarche ainsi initiée, vers l’apaisement d’un conflit presque immémorial.

DT


(1) Selon cette théorie, les sociétés indoeuropéennes seraient caractérisées par une organisation en trois fonctions (le sacré, la guerre, la production) mais pas par un partage du pouvoir sur trois têtes…

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?