AccueilSociétéEditorial - Réflexions en profondeur

Editorial - Réflexions en profondeur

Actualité bien souterraine ces derniers temps, avec notamment le président du conseil régional, Jean-Jack Queyranne, qui, à la tête d’une délégation, est allé vérifier en Suisse qu’un tunnel comme le Lyon-Turin en projet n’avait rien d’une utopie : car nos voisins helvètes l’ont fait, ce tunnel du Saint-Gothard, long de cinquante-sept kilomètres, distance comparable à celle du Lyon-Turin dans sa partie de franchissement des Alpes en souterrain. Seuls les mauvais esprits ironiseront sur la lenteur d’avancement du projet Lyon-Turin ferroviaire.

ActualitéSociété Publié le ,

Actualité bien souterraine ces derniers temps, avec notamment le président du conseil régional, Jean-Jack Queyranne, qui, à la tête d’une délégation, est allé vérifier en Suisse qu’un tunnel comme le Lyon-Turin en projet n’avait rien d’une utopie : car nos voisins helvètes l’ont fait, ce tunnel du Saint-Gothard, long de cinquante-sept kilomètres, distance comparable à celle du Lyon-Turin dans sa partie de franchissement des Alpes en souterrain.
Seuls les mauvais esprits ironiseront sur la lenteur d’avancement du projet Lyon-Turin ferroviaire. Après tout, n’a-t-on pas décidé le 2 octobre dernier le financement des travaux de la galerie de reconnaissance de Saint-Martin-de-la-Porte (longue de neuf kilomètres). A ce rythme-là, compte-tenu du fait que trois descenderies ont déjà été creusés, n’aura-t-on pas réalisé en travaux préparatoires une longueur totale de tunnel comparable à celle du tunnel de base proprement dit ? Ce pourrait-être un thème de réflexion pour l’important congrès de l’Association française des tunnels et de l’espace souterrain qui se tiendra à Lyon du 13 au 15 octobre prochain.
Lyon où encore un tunnel vient de faire parler de lui : celui de la Croix- Rousse qualifié de tunnel « doux » (?) qu’ont emprunté en courant dimanche dernier les vingt-cinq mille participants au « Run in Lyon ». Après avoir encombré les… tunnels du métro pour se rendre place Bellecour pour le départ de la course. Commentaire général : le tunnel était peut-être doux mais la chaleur torride.
Tunnel toujours et encore, mais métaphorique celui-ci : alors que les résultats de la puissante machine économique allemande laissent à désirer ces derniers temps (certains évoquant même une possibilité de récession outre-Rhin) ; alors donc que l’Allemagne pourrait entrer dans le tunnel de la crise, notre économie à nous s’y trouve franchement dans ce tunnel et plus personne n’ose pronostiquer qu’on en voit le bout, que l’on va en sortir. Et le plus grave, c’est que pour en sortir, les avis divergent, les politiques et les experts s’affrontent… Un peu comme dans les célèbres combats d’Africains sur un tas de charbon dans un tunnel !

D.T.

Dernière minute : et c’était vendredi 10 octobre que Jean-Luc da Passano, vice-président du Grand Lyon chargé des grands ouvrages et grandes infrastructures, devait présenter les travaux de mise en sécurité réglementaire du tunnel sous Fourvière. Des travaux prévus pour une année, jusqu’en octobre 2015. Vous avez dit accroissement des bouchons en perspective ?

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?