AccueilSociétéEditorial - Monumental !

Editorial - Monumental !

Six monuments ? La basilique de Lyon-Fourvière, le château de Grignan, le domaine de Vizille, le monastère de Brou, le palais du facteur Cheval, les traboules de Lyon.

ActualitéSociété Publié le ,

On le voit, deux départements (sur les huit que compte Rhône-Alpes) sont sur-représentés : le Rhône (Fourvière, les Traboules) et… la Drôme (Grignan, le palais du facteur Cheval). Et la période historique concernée se limite à peine à quatre siècles sur deux millénaires… Si l’on ajoute que les genres de patrimoine concernés renvoient pour l’essentiel (châteaux, édifices religieux) à une conception du patrimoine d’il y a plus de cinquante ans, on conviendra que l’on n’est pas dans l’originalité ni la modernité. Car on le sait bien, la notion de monument historique, de patrimoine, ne cesse de s’élargir : le thème retenu cette année pour les Journées Européennes du Patrimoine (J.E.P.) les 20 et 21 septembre prochains n’est-il pas « patrimoine naturel, patrimoine culturel » comme le savent bien les lecteurs du Tout Lyon Affiches qui ont pu, tout au long de l’été, faire connaissance avec les pages spéciales qui leur étaient consacrées avec un florilège de monuments, sites et objets. Monuments préférés des Français, monuments visitables pour les J.E.P. ne sont pas les seuls de ces monuments bien présents dans notre actualité ! Avec les célébrations du centenaire du début de la guerre de 14-18, les plus de trente mille monuments aux morts font l’objet d’un regain d’intérêt du public. Il en est de même pour les monuments liés au deuxième conflit mondial avec les commémorations des soixante-dix ans de la Libération, qui ont lieu en ce moment. Dans l’attente de futures commémorations au pied de monuments célébrant des Russes ou des Ukrainiens, des Juifs ou des Palestiniens, des Syriens et des Irakiens d’une faction ou d’une autre des chrétiens, des Kurdes, des musulmans ? Tous des martyrs ou des héros, tous des victimes plutôt. En attendant ces monuments à venir, hélas, d’autres sont déjà en chantier, le musée des Confluences et le Grand Stade à Lyon, monumentaux sans aucun doute. Rassurant qu’en période de crise économique aiguë on sache encore faire du grandiose ? Ou bien alors est-ce inconscient? Après tout, l’Etat, les collectivités pourraient peut-être un jour, pour désserrer l’étau de l’endettement public, les vendre, ces monuments qui font la gloire de la France… Les Français, en tout cas, ont déjà signifié leur très grand intérêt pour le patrimoine. Aux dernières nouvelles, leur taux d’épargne frôle les 16 % au premier trimestre. Un chiffre qui rejoint celui des très prudents Allemands. Un chiffre… monumental, bien évidemment.

DT

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?