AccueilActualitéSociétéEditorial - Guère... Meurtrier

Editorial - Guère... Meurtrier

Ainsi que tous les deux ans, l’INED vient de rendre publique son enquête Tous les pays du monde actualisant les chiffres de la population mondiale d’environ deux cents entités géopolitiques dont la population dépasse 150 000 habitants.

ActualitéSociété Publié le ,

Ainsi que tous les deux ans, l’INED vient de rendre publique son enquête Tous les pays du monde actualisant les chiffres de la population mondiale d’environ deux cents entités géopolitiques dont la population dépasse 150 000 habitants. Entités géopolitiques et non pas pays ? Parce que, par exemple, figurent dans les tableaux les territoires de Palestine. Plus de 150 000 habitants? Parce que, par exemple, n’y figure pas le Vatican…
Le constat n’a rien de nouveau : la population mondiale dépasse les 7 milliards. Petit rappel, le bébé 6 milliards, désigné pour symboliser le passage du cap des 6 milliards d’habitants de la population mondiale, c’était il y a 14 ans, et celui des 7 milliards, en octobre 2011, il y a 2 ans. Ça grimpe vite et cela s’accélère… avec cependant une projection de seulement 10 à 11 milliards pour la fin de ce siècle.
De tels chiffres offrent l’opportunité, à travers l’analyse des statistiques du passé proche et des estimations pour les années lointaines, de constater que… les guerres et conflits armés, même les plus atroces et généralisés, n’ont quasiment pas d’influence sur la marche en avant de la démographie sur terre : la Première Guerre mondiale, dont on commémorera le centenaire de son début l’année prochaine, en est un exemple. La population mondiale était de 1,750 milliard en 1910 et de 1,860 milliard en 1920. Même remarque pour la Seconde Guerre mondiale : 1940 : 2,3milliards de terriens ; 1950 : 2,519 milliards de terriens.
Une deuxième réflexion peut aussi être apportée : mais il faut remonter plus loin dans le temps. Une période marque une pause surprenante dans l’évolution de la population mondiale: le XIVe et le XVe siècle. Pendant 200 ans, le chiffre de la population mondiale n’évolue pas, voire même, selon certains, aurait reculé (autour de 400 millions). Et ce n’est pas principalement lié à la guerre de plus de 100 ans entre Anglais et Français mais à un événement considérable mais peu évoqué : la peste noire. Cette épidémie de peste bubonique raya de la carte démographique 40 à 55 % de la population dans le monde connu : vous imaginez, 150 MILLIONS DE MORTS ? Et cela en une trentaine d’années, à partir de 1320, où les ravages commencent en Chine et au Moyen-Orient, jusqu’en 1350 (les Îles britanniques à leur tour touchées). Dans ce cas, l’usage du terme pandémie se justifie sans hésitation…

DT

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?