AccueilActualitéSociétéEditorial - Errare humanum est...

Editorial - Errare humanum est...

Elle a laissé son nom dans l’histoire, l’épouse de Claude, l’empereur romain né à Lyon; un nom propre, si l’on ose écrire, devenu commun, même si son comportement ne l’était pas tout à fait : Messaline.

ActualitéSociété Publié le ,

Ses frasques sexuelles – on en connaît le détail grâce aux textes que nous a laissé le poète Juvenal qui, dans une de ses Satires, la surnomme meretrix augusta (putain impériale)– soutiennent la comparaison avec celles de l’ancien directeur général du FMI, et les bordels du quartier de la Rome antique Subure avec les hôtels de la frontière belge. Juvenal et Marcela Iacub (l’auteure du scandaleux Belle et bête), même combat ?
Il a laissé son nom dans l’histoire, Gilles de Rais, compagnon d’armes de Jeanne d’Arc, mais pas seulement pour ses exploits guerriers: condamné à plusieurs reprises pour viols et meurtres de plus de cent-quarante enfants, puis de nouveau pour les mêmes faits perpétrés sur « deux cents et plus... petits enfants... en sorte qu’on ne pourrait faire au juste la déclaration du nombre ». Petit rappel: il y a quelques semaines, Marc Dutroux voyait sa demande de libération anticipée refusée par le tribunal d’application des peines de Bruxelles. Il avait été condamné en 2004 pour cinq assassinats, six enlèvements, tortures et viols, séquestrations d’enfants et de jeunes adolescents.
Il a laissé son nom dans l’histoire, Daniel Wilson, qui avait épousé la fille du président de la République Jules Grévy. Député, il squattait des bureaux à l’Elysée, il vendait sans vergogne décorations et médailles et monnayait ses interventions pour faire obtenir des marchés publics. On n’oubliera pas de préciser qu’il était aussi sous-secrétaire d’Etat aux Finances (à partir de 1879). Le pot aux roses sera découvert en octobre 1887 et le scandale qui suivit entraîna la démission du beau-père président de la République en décembre. Exit Jules Grévy. Pour ce troisième exemple historique, on n’a pas trouvé de comparaison dans l’actualité... Quoique...
Tout cela apparaît bien rassurant : on a beau avoir inventé Internet, la sécurité sociale, le lave-vaisselle et fait progresser la longévité humaine dans des proportions énormes, rien n’a vraiment changé dans l’homme. Au moins un point de stabilité dans un monde en constante évolution !

D.T.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?