AccueilSociétéEditorial - Crise de foi

Editorial - Crise de foi

La Semaine sainte et les célébrations pascales ne sont pas uniquement synonymes de bouchons sur le réseau routier, week-end de trois jours et vacances scolaires obligent.

ActualitéSociété Publié le ,

Ce temps de Pâques, c’est encore, pour un nombre non négligeable de Français, synonyme d’acte de foi. De foi religieuse s’entend. Curieusement, l’actualité entre en résonance avec ce temps propre aux catholiques, en offrant de multiples exemples d’actes de foi, mais profanes ceux-là.
C’est tout d’abord l’acte de foi du Premier ministre qui vient enfin de détailler les mesures prises pour économiser les fameux 50milliards d’euros de dépenses publiques. Acte de foi ? Bien évidemment, au sens où l’on ne saura jamais si cela, in fine, a été utile. Car à l’arrivée, que le désendettement soit là ou pas, on ne pourra pas savoir, faute de l’avoir essayé, ce qui serait passé si l’on n’avait pas engagé cette politique / potion (très) amère. Frustrant.
Tout comme on sera frustré aussi à l’issue de la coupe du monde de football, quand on connaîtra les performances (ou pas) de l’équipe de France: on ne saura pas si le résultat eut été différent avec des distances moins importantes entre les villes où vont se dérouler les rencontres, obligeant à utiliser l’avion plutôt que... le car ! Là encore, c’est donc un acte de foi que d’imaginer les bleus champions du monde. Du Brésil à l’Europe centrale et à celle du Nord : la bombe à retardement, celle la plus redoutée dans les chancelleries (du moins on l’espère), c’était cette enclave russe de Kaliningrad située en bordure de la mer Baltique, l’ex-Königsberg, séparée du territoire russe par la Pologne et la Lituanie, et peuplée à 80 % de Russes. En 2010, il y avait des manifestations contre le poids trop important du Kremlin, dans cette trente-neuvième composante de l’empire russe. Et quelques années auparavant, en mai 2004, la Russie promettait à Bruxelles de faire de l’enclave de Kaliningrad le «laboratoire des futures relations Russie-Union Européenne ». Pour Bruxelles, accepter ce challenge, c’était bien sûr un acte de foi, rien ne permettant de juger, in fine, s’il aurait mieux valu adopter une autre attitude. Car on ne remonte pas le temps pour modifier les choix de l’époque. Quoique... Si pour l’instant, à Kaliningrad, c’est le calme plat, il n’en est rien en Ukraine où pour le coup, mieux ne vaudrait plus faire acte de foi dans la propension de Vladimir Poutine à interrompre l’ingestion de l’artichaut- Ukraine feuille à feuille.
Acte de foi, toujours et enfin, dans le domaine de notre santé: ainsi en est-il de la prévention, de plus en plus développée. Les cinq fruits et légumes, l’arrêt de la consommation excessive d’alcool, de tabac, de sucre, de sel, de viande rouge, de... Si en suivant scrupuleusement tous ces conseils, vous évitez cancer, A.V.C., infarctus, maladie d’Alzheimer et tutti quanti, rien ne vous garantira, une fois les 130 ans de vie atteints, que c’est grâce à un tel régime. Parce que vous ne pourrez pas recommencer votre vie sans régime pour «aller aux résultats». Grave dilemme, au moment de se goinfrer d’oeufs de Pâques, en évitant si possible la crise de foie.

DT

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?