AccueilSociétéEditorial - Ce que femme peut…

Editorial - Ce que femme peut…

Quel rapport entre notre bonne amie Eva Joly et Désirée Clary, née à Marseille en 1777, un temps fi ancée à Napoléon Bonaparte, mariée ensuite à un général, Bernadotte ? Et bien Désirée Clary, la Française, fut couronnée en 1823 reine de Suède et de Norvège, tandis qu'Eva Joly, née en Norvège, aspire à être élue président de la République française… Après tout, à pas tout à fait deux siècles d'intervalle, la Norvège rendrait la monnaie de sa pièce à la France, si toutefois Eva Joly était élue… Alors, c'est vrai, la France a déjà fait l'expérience (malgré la loi salique invoquée pour interdire aux femmes de régner) de chefs d'Etat féminins par intérim, et même étrangers.

ActualitéSociété Publié le ,

Quel rapport entre notre bonne amie Eva Joly et Désirée Clary, née à Marseille en 1777, un temps fi ancée à Napoléon Bonaparte, mariée ensuite à un général, Bernadotte ? Et bien Désirée Clary, la Française, fut couronnée en 1823 reine de Suède et de Norvège, tandis qu'Eva Joly, née en Norvège, aspire à être élue président de la République française… Après tout, à pas tout à fait deux siècles d'intervalle, la Norvège rendrait la monnaie de sa pièce à la France, si toutefois Eva Joly était élue…

Alors, c'est vrai, la France a déjà fait l'expérience (malgré la loi salique invoquée pour interdire aux femmes de régner) de chefs d'Etat féminins par intérim, et même étrangers. Et l'on doit bien reconnaître que cela ne fut jamais une réussite : ce fut le cas avec Isabeau de Bavière, née à Munich en 1371, et qui exerça la régence lorsqu'il fut reconnu que le roi Charles VI était fou. Elle devait signer le calamiteux traité de Troyes livrant quasiment la France à l'ennemi anglais d'alors. Ce fut le cas aussi de Catherine de Médicis, née à Florence en 1519, qui elle aussi exerça la régence à la mort de son mari et dont on ne peut pas dire qu'elle fut particulièrement brillante ; ne lui doit-on pas en grande partie le massacre de la Saint-Barthélemy qui relança les guerres de religion en France ? Ce fut le cas toujours avec une autre Médicis, Marie celle-là, née à Florence en 1573, qui elle aussi exerça la régence à la mort du roi Henri IV son époux : triste époque pour la France avec ses favoris (le sinistre Concini notamment) prévaricateurs, et même son entrée en guerre contre son fi ls Louis XIII, le roi légitime. Ce fut enfin le cas avec Anne d'Autriche, née à Valladolid en 1601, et qui, alors qu'elle aussi exerçait la régence à la mort de Louis XIII son mari, se retrouva bien en peine avec une guerre civile, encore, qui déchira la France, guerre connue sous le nom de la Fronde.

Sûr dans ces conditions qu'Eva Joly, née à Oslo en 1943, ne bénéficie pas, compte tenu de ces expériences brièvement évoquées plus haut, de la crédibilité que donneraient des mandats réussis dans une situation comparable à la sienne…

En sus de ce lourd handicap, elle en rajoute notre bonne amie Eva Joly. Décrier les défilés militaires français, alors qu'en avril 1940, soldats français et britanniques repoussaient, en Norvège, à Narvik, les Allemands venus s'y installer pas tout à fait pacifiquement, c'est non seulement ignorer l'histoire de France mais aussi celle de la Norvège…

Enfin, on ne saurait trop souligner combien il était absurde de faire une sortie sur le défi lé du 14 juillet, alors qu'il lui eût suffi de capitaliser pour sa communication, sur les victoires de Thor Hushovd dans l'étape Paris-Lourdes du lendemain et le 19 juillet ; sans oublier le 20 juillet celle de Boasson Hagen. Thor Hushovd, Boasson Hagen, coureurs norvégiens bien sûr…

DT

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?